Connexion
/ Inscription
Mon espace

29 opérations d’actionnariat salarié collectives ont été réalisées dans le SBF120 en 2017

ABONNÉS

Résultats de l’édition 2018 de l’étude annuelle sur l’actionnariat salarié, réalisée par Eres premier groupe indépendant en actionnariat salarié, retraite et épargne salariale.

Objectif de l’étude : Comparer la situation de l’actionnariat salarié en France par rapport à l’Europe, analyser les opérations réalisées depuis 2006 dans les entreprises du SBF120 et donner les tendances à venir.

Premiers chiffres clés :
- 25 entreprises du SBF120, soit 21%, ont réalisé au moins une augmentation de capital réservée à leurs salariés ou une cession d’actions existantes aux salariés en 2017.
- Au total, 29 opérations d’augmentation de capital réservées aux salariés ou de cession d’actions ont été réalisées dans le SBF120 en 2017. Ce nombre se situe dans la moyenne historique observée depuis 2006 à 29 opérations.

« Les salariés sont les premiers actionnaires du CAC40. Ils détiennent 3,5% de la capitalisation totale de l’indice et se placent ainsi devant la famille Arnault à 3,2%. Championne d’Europe de l’actionnariat salarié « démocratique » dans les entreprises cotées en bourse, avec 76,3% des entreprises ayant ouvert leur capital à leurs salariés, la France accuse un net retard en matière d’actionnariat salarié collectif dans les entreprises non cotées. Aujourd’hui, seules 4% des PME françaises ont ouvert leur capital à leurs salariés. Le Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises (PACTE) prévoit un renforcement de l’actionnariat salarié dans les PME avec un objectif de 10% du capital des entreprises françaises entre les mains des salariés. Ce point nous tient particulièrement à cœur chez Eres et nous soutenons l’intention du Président de la République et du Gouvernement de développer le partage de la valeur dans toutes les entreprises notamment via l’actionnariat salarié », commente Olivier de Fontenay, associé fondateur d’Eres.

www.eres-group.com

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Fonds patrimoniaux : notre sélection limite les dégâts

  Un gérant qui a une très longue expérience vient de déclarer qu'il n'a jamais vu une année comme 2018, avec de telles moins-values dans pratiquement toutes les classes d'actifs, le mouvement s'accélérant en fin d'année. Dans ces conditions, le repli trimestriel de 10,1 % enregistrée par notre liste de fonds patrimoniaux doit être relativisée.   Depuis la mise à jour du 4 octobre 2018, notre sélection patrimoniale a, notamment, été affectée par les reculs d'Amilton Global (particulièrement...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Emergence sélectionne Inocap Gestion pour son 18ème investissement

Le fonds d'accélération de Place Emergence apporte son soutien au monde des PME et ETI innovantes à forte croissance et alloue 50 M€ au fonds Quadrige Europe Midcaps, géré par Inocap Gestion. Lancé en décembre 2015, Quadrige Europe Midcaps a pour objectif de rechercher une performance supérieure à l'indice Stoxx Europe Ex UK Small dividendes réinvestis sur une période recommandée de placement d'au moins 5 ans grâce à une sélection d'entreprises européennes qui placent l'innovation au cœur de...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Placements 2019 : l’immobilier et le non coté privilégiés ?

Une analyse d'Olivier Grenon-Andrieu, Président d'Equance L'année 2018 a été marquée par un net repli des marchés actions. Ce phénomène vient rappeler aux investisseurs à quel point il est utile de diversifier ses placements sur d'autres classes d'actifs, en particulier l'immobilier et le non coté, qui peuvent offrir des rendements élevés et décorrélés des marchés financiers.  Beaucoup d'investisseurs ont eu du mal à faire fructifier leur épargne au cours de l'année passée. En cause : le...