Connexion
/ Inscription
Mon espace

2/3 des investisseurs français sceptiques et méfiants face aux cryptomonnaies

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

 

Bitcoin, ethereum, Ripple… ces cryptomonnaies font l’objet d’un fort engouement depuis plus d’un an de la part des particuliers mais également des porteurs de projet qui ont de plus en plus souvent recours à des Initial Coin Offerings (ICOs) pour se financer. Sur l’année 2017, 4 Mds$ ont été levés en cryptomonnaie !

Dans un contexte marqué par une volonté gouvernementale de réorienter l’épargne des français vers l’économie réelle,
- cette nouvelle forme d’investissement modifie-t-elle les attentes des particuliers investisseurs ?
- les plateformes de crowdfunding peuvent-elles être menacées par les levées de fonds en cryptomonnaies ?
- assiste-t-on à une bulle spéculative ou, au contraire, s’agit-il d’une révolution dans le secteur de la finance ?

Pour répondre à ces questions, WiSEED, pionnier en matière de financement participatif en France, avec la plus large foule d’investisseurs particuliers, a réalisé un sondage auprès de sa communauté auquel 1 149 investisseurs particuliers ont répondu.

Principales conclusions 

1/ Seuls 10% des investisseurs interrogés estiment que les ICOs constituent une menace pour les plateformes de crowdfunding

Pour 73% des investisseurs, les ICOs ne constituent ni un danger ni, pour le moment, une alternative crédible aux plateformes de crowdfunding. Dans un monde dans lequel l’opacité et les montages complexes sont la norme dans la finance, les investisseurs apprécient la transparence, la traçabilité et l’opportunité de donner un sens réel à leur épargne. Des garanties offertes par le crowdfunding, mais qui sont loin d’être la norme lors d’un investissement en cryptomonnaie, marqué par une absence de régulation, une grande volatilité et un risque non-négligeable de fraude…
Néanmoins, les cryptomonnaies révolutionnent le secteur financier et permettent, au même titre que le financement participatif il y a 10 ans, de fédérer une communauté autour d’un projet. Pour 10% des investisseurs, les plateformes de crowdfunding devraient se mettre aux ICOs et pour 30%, les cryptomonnaies sont une nouvelle façon d’investir dans l’économie réelle.


2/ Seuls 10% des investisseurs interrogés seraient prêts à investir dans les entreprises en cryptomonnaie

Malgré l’attrait financier que représente l’investissement en cryptomonnaie, 80% des personnes interrogées continueraient à privilégier les formes classiques d’investissement en capital pour investir dans l’économie réelle. Cette frilosité vis-à-vis de l’investissement en cryptomonnaie s’explique en partie par le manque de recul sur ce nouveau type d’actif, par la forte prise de risque qu’il engendre et par le fait qu’il ne donne pas de droits de propriété (sous forme d’actions) dans l’entreprise.
Ainsi, le sondage révèle que les formes les plus récentes et innovantes de financement sont privilégiées par les investisseurs :
- 28% choisissent d’investir dans une entreprise en actions via le crowdfunding
- 22,2% financent les entreprises sous forme de prêts via du crowdlending
- 13,2% pour l’investissement en bourse
- 8,8% pour un fonds FCP, FCPI ou SCPI


3/ Plus largement, 2/3 des investisseurs se montrent méfiants et sceptiques face à l’émergence des cryptomonnaies

De manière plus générale, 74% des investisseurs interrogés n’ont, à date, pas investi en cryptomonnaie. Soit ils considèrent que c’est une bullespéculative à 33,3%, soit ils attendent de voir ce qu’il se passera dans les moisà venir pour 35%. 1 investisseur sur 2 ne recommande d’ailleurs pas cetinvestissement.
En revanche, pour les 25% qui ont investi, ils sont en majorité satisfaits du processus d’investissement et 75% jugent la rentabilité bonne ou très bonne.


4/ Selon 50% des investisseurs, les cryptomonnaies vont être régulées et se développer

Bien que sceptiques face à l’émergence des cryptomonnaies, la moitié des investisseurs interrogés estiment que les conclusions de Jean-Pierre Landau, chargé de mission sur les cryptomonnaies - nommé par Bruno Lemaire - iront dans le sens d’une régulation de ce nouveau type d’actif. Selon eux, les cryptomonnaies continueront à se développer et elles pourraient même devenir, à terme, des instruments financiers régulés.

Selon Stéphanie Savel, Présidente de WiSEED : « Les cryptomonnaies font l’actualité, et l’ascension fulgurante le prouve d’ailleurs. Ce sondage fait cependant ressortir que, malgré l’accessibilité croissante de ces nouveaux modes de financement, les épargnants sont surtout demandeurs de transparence et de traçabilité. À l’heure des efforts faits par le gouvernement pour orienter l’épargne des Français vers les entreprises, il est utile de rappeler le rôle important des plateformes régulées, à qui près de 4 millions de Français ont, depuis leur lancement, fait confiance pour financer l’économie réelle. »

www.wiseed.com/fr

 

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation