Connexion
/ Inscription
Mon espace

6 grands thèmes d’investissement des années à venir. L' “ Enquête Analystes 2013 ” de Fidelity.

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Conclusions de la troisième « Enquête Analystes » de Fidelity Worldwide Investment, qui met en évidence les grands thèmes durables auxquels seront confrontés les investisseurs dans les prochaines années au niveau mondial ; elles soulignent également le rôle déterminant de l’analyse fondamentale des sociétés afin d’identifier les gagnants du futur.

Ce rapport, qui explore les thèmes identifiés par plus de 100 gérants de fonds et analystes actions et obligataires de Fidelity à travers l'Europe et l'Asie, a pour but de mettre enlumière les entreprises, secteurs, régions et thématiques durables qui présentent, selon les analystesde Fidelity, les meilleures opportunités d'investissement dans un environnement de deleveraging quipèse sur la croissance mondiale.

Plusieurs thèmes d'investissement à long terme sont identifiés

1 - La prolongation de l'« ère du désendettement ». Les entreprises du monde entier doivent lutter contre des tendances très défavorables liées au désendettement du secteur privé et public, un processus qui risque de s'inscrire dans un horizon de plusieurs années. Pour les investisseurs, les conséquences sont importantes. Du point de vue des marchés actions, l'environnement actuel renforce considérablement l'attrait des sociétés fiables dotées de bilans solides (c'est-à-dire peu endettées) et de flux de trésorerie abondants, pouvant garantir des dividendes robustes et croissants. Toutefois, cette problématique ne touche pas tous les marchés : de nombreux pays moins développés ont évité d'accumuler de la dette, ce qui confère un grand attrait aux marchés émergents sur le long terme.

2 - Une absence de corrélation persistante entre performance des investissements et croissance du PIB. Nous vivons dans un monde à deux vitesses, globalement divisé entre les économies émergentes à forte croissance et les marchés développés à croissance faible. Cela ne signifie pas pour autant que les investisseurs doivent tourner le dos aux marchés développés : certains secteurs isolés des pays à croissance faible pourraient être amenés à surperformer à la faveur de facteurs uniques. En Europe, par exemple, certaines multinationales dont les bénéfices sont géographiquement diversifiés restent rentables, malgré la récession qui touche la région. Ce type de profil confirme qu'à investir exclusivement sur la base de la croissance économique, on risque de passer à côté d'autres éléments qui déterminent la performance totale. Il s'agit souvent de caractéristiques propres aux secteurs et aux entreprises et qui nécessitent une analyse bottom-up approfondie pour distinguer « le bon grain de l'ivraie ».

3 - Innovations technologiques et énergétiques, facilitant l'adaptation des marchés développés à la croissance rapide des pays émergents. Dans les pays développés, la révolution du gaz de schiste sera le vecteur d'une croissance soutenue, au même titre que l'évolution des réseaux sociaux et des smartphones. Ainsi, les États-Unis pourraient réduire leur dépendance envers les importations pétrolières à hauteur de deux millions de barils par jour(voire plus) durant les cinq prochaines années grâce au développement de l'énergie de schiste. Cette transformation pourrait avoir un impact majeur sur l'ensemble de l'économie américaine en réduisant sensiblement les coûts de production, tout en diminuant le déficit commercial.

4 - Une quête de rendement continue. Dans un monde de taux d'intérêt faibles et caractérisé par le vieillissement de la population dans de nombreux pays, les stratégies axées sur le revenu et la préservation du capital vont garder le vent en poupe, en particulier de la part d'investisseurs inscrits dans des horizons prolongés, comme les fonds de pension.

5 - Une place de choix pour la Chine au sein des portefeuilles. Les actions chinoises ont compté parmi les moins performantes en Asie l'année dernière. Toutefois, ce marché conserve à nos yeux un excellent potentiel à long terme en raison de plusieurs facteurs durables, au nombre desquels l'accroissement de l'urbanisation, l'essor des classes moyennes et l'avènement d'un modèle économique plus axé sur la consommation intérieureque sur ses exportations.

6 - Plus généralement, la croissance économique sera tirée par la consommation. L'élévation des niveaux de vie et l'urbanisation de cette dernière décennie se sont accompagnées du développement des classes moyennes, qui portent en elles le thème de la consommation. Plusieurs grandes marques occidentales de qualité vont continuer à s'attirer les faveurs de cette nouvelle demande et à bénéficier de son essor.

Concernant les conclusions de la dernière « Analyst Survey », Henk-Jan Rikkerink, Directeur de la recherche actions Europe et USA pour Fidelity Worldwide Investment, a déclaré :« En matière d'investissement, notre réflexion se distingue par son aptitude à s'inscrire dans uneperspective de long terme par rapport à des marchés qui deviennent de plus en plus myopes ettributaires des tendances macro-économiques. Notre processus d'analyse nous permet d'identifier unéventail de valeurs gagnantes à terme, dotées de fondamentaux robustes, et dont les bénéficesdevraient être portés par des thèmes d'ordre structurel.Il s'agit typiquement d'entreprises possédant un avantage concurrentiel durable, qui les aide à générerdes rendements supérieurs au coût du capital à long terme, ainsi que des flux de trésorerie solides dontune partie est redistribuée aux investisseurs sous forme de dividendes. »

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants s'attendent à un bon millésime boursier 2019 Comme soulagés par le rebond des marchés de début d'année, les gestionnaires d'actifs financiers redoublent d'ardeur dans la diffusion de commentaires de marché et de prises de position. D'où il ressort que la politique et les banques centrales mènent le bal. L'ambiance est plutôt à l'optimisme. Reflation financière La Réserve fédérale américaine a donné un nouveau coup de pouce à l'humeur du marché en annonçant son intention de freiner...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...