Connexion
/ Inscription
Mon espace

MiFID II : Robeco prend à sa charge les frais de recherche externe

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Le point avec Peter Ferket, Directeur des investissements et membre du Comité exécutif de Robeco

Dès le 3 janvier 2018, le coût de la recherche externe en investissement devra être séparé des commissions de négociation. L’objectif de cette nouvelle réglementation est d’assurer la qualité de la recherche et la meilleure exécution possible. Robeco a pris la décision de payer ces frais de recherche.

En effet, même si nous nous appuyons très largement sur notre recherche interne, nos opinions et nos points de vue, nous achetons aussi des analyses sur des entreprises, des secteurs ou des classes d’actifs réalisées par des courtiers ou des sociétés de recherche indépendantes. Bien souvent, le coût de cette recherche externe est inclus dans les frais de transaction que les courtiers facturent à Robeco. Et, notamment dans le cas des obligations, il n’est pas toujours facile de savoir ce que représente la recherche dans la facture globale. À partir du 3 janvier 2018, les frais de recherche devront être dissociés des frais de transaction, et faire l’objet d’un paiement distinct.

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Dissocier les coûts

En vertu de la réglementation européenne, dite MiFID II, les gérants d’actifs tels que Robeco devront faire un choix : soit répercuter le coût des rapports d’analyse à leurs clients, soit payer eux-mêmes les frais. Ayant choisi la deuxième option, Robeco fait donc partie des gérants qui ont décidé de faire figurer les frais de recherche externe à leur bilan. Ce choix aura un impact positif sur la performance, puisqu’il entraînera une baisse des commissions de courtage.


Partager les connaissances

Chez Robeco, nous sommes convaincus que le partage des connaissances est essentiel à la performance. Or, à partir du 3 janvier, les gérants qui ne paieront pas eux-mêmes leurs frais de recherche devront les facturer aux clients par le biais d’un compte de paiement de la recherche (Research Payment Account, ou RPA). Il faudra donc savoir quelles équipes ont utilisé quelles analyses et, surtout, il ne sera plus possible de partager la recherche achetée entre plusieurs équipes. Cette situation étant contraire à la philosophie de Robeco, nous avons décidé de payer la recherche nous-mêmes.

https://www.robeco.com/fr/

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Un tiers des fonctions finance a fait l’expérience de la robotisation

La suite Office dans les années 90, le déploiement d'ERP au début des années 2000, puis la réorganisation massive avec appel à l'externalisation, ou encore à la mise en place de Centres de Services Partagés, la fonction Finance a fait l'objet, en effet, de vagues successives de transformations  En France, l'année 2018 a confirmé un intérêt fort du marché de la RPA (Robotic Process Automation) qui continue de se structurer avec des acteurs qui réussissent des levées de fonds record. Mais où en...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Ecofi Investissements se convertit au tout ISR

Tous les supports qui composent la gamme de fonds ouverts d'Ecofi Investissement sont aujourd'hui gérés avec les critères de sélection ESG de l'investissement responsable et de l'investissement durable.   Trois niveaux d'intensité Pionnier de la gestion ISR en France, Ecofi Investissements, filiale du Groupe Crédit Coopératif (lequel est constitué du Crédit Coopératif, banque de référence de l'économie sociale et solidaire depuis plus de 120 ans, et de BTP Banque, établissement dédié depuis...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Amundi devient seul actionnaire de la fintech Anatec

Leader de la gestion d'actifs en Europe avec plus de 1 400 Mds€ d'actifs sous gestion, Amundi rachète la totalité du capital de la fintech Anatec, plateforme d'agrégation de conseil et d'épargne digitale développée sous la marque WeSave, dont elle détenait jusqu'à présent 49%. Cette transaction s'inscrit pleinement dans la stratégie digitale du Groupe Amundi. En élargissant sa gamme de solutions, elle renforce sa capacité à servir ses clients distributeurs avec une approche ouverte et agile,...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Rentabilité technique des organismes d’assurance-vie et mixtes établis en France

Synthèse de l'analyse de la rentabilité technique des organismes d'assurance-vie et mixtes établis en France, publiée par l'ACPR. - Le secteur de l'assurance-vie a collecté 137 Mds€ de primes en 2017 et a dégagé 6 Mds€ de résultat technique. - Les contrats d'épargne en euros continuent à représenter la plus grande partie du chiffre d'affaires (54% du total) et du résultat technique (55%). Pour autant, compte tenu de la conjoncture actuelle de taux d'intérêt, les assureurs favorisent la...