Connexion
/ Inscription
Mon espace

« Les CIF face à leurs challenges »

ABONNÉS

A quelques jours de la 24ème édition de Patrimonia, la convention qui accompagne les professionnels de la gestion de patrimoine dans leurs challenges quotidiens et à venir, a réalisé une étude auprès de plus de 300 conseillers en gestion de patrimoine afin de mieux identifier leurs préoccupations, leurs défis et la perception de leur environnement. Les conseillers en investissement financiers sont en effet confrontés à l’évolution de leur modèle, qu’elle soit pour répondre aux exigences réglementaires (DDA, PRIIPS, MIFID2..), fiscales, technologiques… 


Comment appréhendent-ils ces mutations pour optimiser leur efficacité opérationnelle et repenser leur stratégie de croissance ?

Face à une règlementation qui se complexifie, 34% des sondés se disent particulièrement préoccupés et considèrent qu’il s’agit de leur défi principal.
- 67% estiment ne pas être prêts à la mise en application du règlement européen PRIIPS (Packaged Retail and Insurance-based Invesment Products)
- 58% se disent ne pas être sereins quant à l’application de la DDA (Directive de Distribution des Assurances)
- 49% sont prêts à faire face à la mise en œuvre de la directive MIFID 2.

« La réglementation est bien le sujet principal qui préoccupe nos membres. L’année 2018 sera, en effet, une année où un grand nombre de textes européens doivent rentrer en vigueur. C’est pourquoi, l’ANACOFI avec la CSCA et l’AGEA se sont dernièrement mobilisées pour demander le report d’un an de la date butoir de transposition de la Directive sur la Distribution d’Assurance (DDA) », déclare David Charlet, Président de l’ANACOFI.


Les CGP demeurent confiants en l'avenir de la profession et de leur activité et 
80% des interrogés se disent optimistes pour l’année 2018.

Cette tendance se traduit par une confiance dans les marchés financiers (55% anticipent une année de croissance et 27% une année neutre) et dans le développement de leur activité :
- 90% disent prévoir des actions spécifiques pour développer leur activité en 2018
- 56% se disent optimistes face à la refonte de la fiscalité
- 75% avouent être sereins face à l’arrivée d’une nouvelle concurrence (banquiers privés, offre sur internet…) et n’anticipent pas une baisse de leur activité dans les 5 ans


Une transformation digitale plutôt bien anticipée

24% des sondés considèrent que la digitalisation de leur métier est un défi à relever (2ème position, au même titre que le développement de leur activité). Pourtant, la mutation imposée par le numérique s’avère plutôt bien engagée par les professionnels, 56% ont déjà entamé la digitalisation de certaines de leurs activités, 6% l’ont finalisée et 24% le prévoit pour 2018.

« L’étude effectuée par Patrimonia confirme l’analyse que nous avons menée sur les priorités pour la profession des CGP : adaptation aux nouvelles réglementations et digitalisation croissante de nos processus. Benoist Lombard, Président de la CNCGP, rappelle que  « la profession doit continuer à évoluer pour relever ces défis. L’exercice de nos activités nécessitera la mise en commun de moyens humains et techniques. Pour y faire face, nous incitons les adhérents à se regrouper, que ce soit sous forme capitalistique ou associative. »

Elizabeth Decaudin, Déléguée Générale de la CNCIF, conclut : « Les CGP sont pour les associations CIF, des membres et non des partenaires. Notre rôle consiste prioritairement à informer nos membres, à les aider dans la connaissance et la compréhension de l’ensemble des règlementations qui s’appliquent à leur profession. C’est dans ce cadre que nous leur préparons des kits d’activités par branche d’activité (CIF, IOBSP, IAS, Immobilier). Les résultats de cette enquête nous confortent dans nos missions : accompagner nos membres pour appréhender au mieux l’année 2018. »

__________________________________________

Chiffres clés de l’édition Patrimonia 2016

7 396 congressistes
302 Partenaires/Exposants
22 Associations professionnelles
4 Conférences plénières
65 Ateliers-tables rondes

Toute autre information à retrouver via : www.patrimonia.fr


Soyez acteur de la finance responsable ! 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Un tiers des fonctions finance a fait l’expérience de la robotisation

La suite Office dans les années 90, le déploiement d'ERP au début des années 2000, puis la réorganisation massive avec appel à l'externalisation, ou encore à la mise en place de Centres de Services Partagés, la fonction Finance a fait l'objet, en effet, de vagues successives de transformations  En France, l'année 2018 a confirmé un intérêt fort du marché de la RPA (Robotic Process Automation) qui continue de se structurer avec des acteurs qui réussissent des levées de fonds record. Mais où en...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Ecofi Investissements se convertit au tout ISR

Tous les supports qui composent la gamme de fonds ouverts d'Ecofi Investissement sont aujourd'hui gérés avec les critères de sélection ESG de l'investissement responsable et de l'investissement durable.   Trois niveaux d'intensité Pionnier de la gestion ISR en France, Ecofi Investissements, filiale du Groupe Crédit Coopératif (lequel est constitué du Crédit Coopératif, banque de référence de l'économie sociale et solidaire depuis plus de 120 ans, et de BTP Banque, établissement dédié depuis...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Linxea propose une nouvelle gestion pilotée 100% ETF en partenariat avec Yomoni

Linxea étoffe son offre avec une nouvelle gestion pilotée 100% ETF et fonds indiciels. En partenariat avec Yomoni, société de gestion de portefeuille française 100% digitale, Linxea propose avec l'assureur Spirica, un mandat de gestion 100% ETF sur ses contrats d'assurance vie Linxea Spirit et de capitalisation Linxea Spirit Capitalisation. Les ETF un marché́ en pleine croissance 10% des clients Linxea ont déjà choisi des ETF comme supports en unités de compte au sein de leurs...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
La Financière de l’Echiquier renforce son ancrage en Espagne

Présente en Espagne depuis 8 ans, LFDE a noué un partenariat avec Altair Finance en 2010 pour distribuer ses fonds et souhaite à présent s'ancrer durablement sur ce marché stratégique. Mathias Blandin, responsable du développement commercial pour la péninsule ibérique, dirigera ce nouveau bureau depuis Madrid. Il avait intégré LFDE en 2012, et pilotait jusqu'à présent le développement commercial de LFDE en Espagne depuis Paris. Mathias Blandin aura également pour mission d'étendre la présence...