Connexion
/ Inscription
Mon espace

Quand les mauvaises intentions du législateur se retournent contre lui !

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

"Libre parole" d'Olivier Rozenfeld, Président du Groupe Fidroit

Le législateur a modifié, il y a quelques années, le traitement social des dividendes perçus par les travailleurs non-salariés. La loi retraite une fraction de cet enrichissement pour son bénéficiaire comme des revenus d’activités. Cela emporte par conséquent le paiement de cotisations sociales en lieu et place des traditionnels prélèvements sociaux.

Ce changement législatif a fait suite, il faut le reconnaître, à quelques abus, notamment de professionnels libéraux. Ils ont eu recours aux Sociétés d’Exercice Libéral pour modifier exagérément la nature de leur rémunération.

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Tandis qu’ils étaient en nom propre, ils subissaient des cotisations sociales sur l’ensemble de leur bénéfice. Nombreux ont été ceux qui ont modifié leur mode d’exercice en apportant ou en vendant leur activité à une société opérationnelle. Se faisant, certains ont profité de l’occasion pour se verser après cette modification des rémunérations (cotisables) très faibles, complétées par des dividendes beaucoup plus conséquents soumis aux seuls prélèvements sociaux plus acceptables. Ils se donnaient ainsi les moyens de reconstituer des revenus identiques mais avec le bénéfice d’une taxation sociale moins forte

Ce qui devait arriver, arriva : le législateur, comprenant que certains dissimulaient des rémunérations sous couvert de dividendes, a modifié les règles du jeu. Il impose depuis une quote-part des dividendes aux cotisations sociales les traitant alors comme des revenus d’activités (sur le plan social uniquement).

Malheureusement, tous les TNS sont concernés et notamment les gérants de SARL complètement étrangers à ces pratiques critiquables. Eux n’ont jamais modifié leur mode d’exploitation à des fins d’optimisation. 

C’est là que nous arrivons à une situation à front renversé.

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

La baisse des cotisations sociales de 3,15% va pleinement profiter à la part de dividendes qui subit cette charge, quand les dividendes (« classiques ») vont subir des prélèvements sociaux appelés à être corrigés à la hausse pour atteindre 17,2% en lieu et place de 15,5%.

Il vaudra alors mieux percevoir des dividendes cotisables. Il suffira d’accumuler des réserves et se distribuer des sommes dont le taux de cotisation sociale net (compte-tenu de leur caractère déductible à l’impôt sur les sociétés) pourrait avoisiner dans les conditions les plus favorables les 11/12%. Avec un taux d’impôt sur le revenu au regard de la flat tax de 12,8%, le taux d’imposition global deviendrait alors extrêmement agréable.

Qui croyait punir est puni !

Les libres paroles d'Olivier Rozenfeld sont accessibles via : http://blog.fidroit.fr/blog-thematique-article/débat


Soyez acteur de la finance responsable ! 




Lire la suite...


Articles en relation

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Un tiers des fonctions finance a fait l’expérience de la robotisation

La suite Office dans les années 90, le déploiement d'ERP au début des années 2000, puis la réorganisation massive avec appel à l'externalisation, ou encore à la mise en place de Centres de Services Partagés, la fonction Finance a fait l'objet, en effet, de vagues successives de transformations  En France, l'année 2018 a confirmé un intérêt fort du marché de la RPA (Robotic Process Automation) qui continue de se structurer avec des acteurs qui réussissent des levées de fonds record. Mais où en...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Ecofi Investissements se convertit au tout ISR

Tous les supports qui composent la gamme de fonds ouverts d'Ecofi Investissement sont aujourd'hui gérés avec les critères de sélection ESG de l'investissement responsable et de l'investissement durable.   Trois niveaux d'intensité Pionnier de la gestion ISR en France, Ecofi Investissements, filiale du Groupe Crédit Coopératif (lequel est constitué du Crédit Coopératif, banque de référence de l'économie sociale et solidaire depuis plus de 120 ans, et de BTP Banque, établissement dédié depuis...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Sfaf : le catalogue des formations 2019 est en ligne

Les nouveautés du catalogue 2019 :  Une rubrique Analyse Extra Financière, avec les formations- Enrichir l'analyse financière par l'ESG- La Gouvernance ou ce qui fait la différence sur le long terme- L'investissement responsable et à impact sociétal Mais aussi des séminaires sur …- Les principes de l'analyse crédit- Une initiation au Big Data et à l'IA dans la finance Enfin, de nouvelles formations en lien avec l'actualité réglementaire…- Comprendre et appliquer la directive MIFID II-...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
10ème Observatoire des Offres Publiques

Publié par EY, les résultats de cette nouvelle édition recense et analyse l'ensemble des offres publiques intervenues sur les actions de sociétés cotées en France, déclarées conformes en 2018 par l'AMF.  A cette analyse s'ajoute celle de l'évolution des marchés Paris de la cotation sur la place de Paris (introductions en bourse, retraits de cote, réformes, …) ainsi que le recensement des principales augmentations de capital sur le marché boursier français. 22 offres publiques portant sur des...