Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Fiscalité de l’épargne remise à l’endroit pour inciter les épargnants à financer l’économie

L’AFG publie son Livre Blanc sur la « fiscalité de l’épargne ». Dernière des 4 missions stratégiques poursuivies en 2016/2017 par L’Association Française de la Gestion financière, c’est le fruit des travaux de la mission présidée par Guillaume Dard de Montpensier Finance.

Télécharger le Livre Blanc via ce lien  

A l’heure où la fiscalité constitue plus que jamais un instrument d’attractivité, notamment dans le contexte du Brexit, et où les restrictions imposées aux investisseurs institutionnels rendent indispensable d’associer les épargnants au financement de l’économie, l'AFG ainterrogé, dès novembre dernier, ses adhérents et constitués des groupes de travail sectoriels afin d’identifier les réformes fiscales indispensables à ces objectifs.

Il en a résulté 10 recommandations générales, ainsi que plusieurs mesures concernant des catégories particulières de placements qui sont détaillées dans un rapport d’une vingtaine de pages intitulé « Fiscalité de l’épargne : une fiscalité remise à l’endroit pour inciter les épargnants à financer l’économie ».

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

L’AFG se félicite que certaines des suggestions portées dans ce rapport en particulier la taxation des produits de l’épargne par un prélèvement libératoire de l’impôt sur le revenu (PFU), la réduction de la taxe sur les salaires et l’abandon de l’ISF, figurent dans la réforme fiscale annoncée par le gouvernement même si certaines réformes ne sont que partielles (en particulier le taux du PFU reste plus élevé que nos voisins européens - Allemagne, Espagne, Italie - du fait notamment de l’absence de taxation à taux réduit pour l’épargne à long terme).

L’AFG veillera à ce que les autres mesures soient portées à la connaissance de nos dirigeants et fassent l’objet de débats contradictoires.

Il en va ainsi en particulier de mesures en matière de fiscalité internationale notamment la possibilité pour les fonds français qui investissent dans des valeurs étrangères d’échapper à de lourdes retenues à la source (30%) à l’étranger et l’abandon de la participation de la France à la taxe sur les transactions financières européenne.
 
www.afg.asso.fr 

Soyez acteur de la finance responsable ! 




Lire la suite...


Articles en relation