Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les défis de la fonction Risques dans l’industrie financière

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Etude « Global Risk Management Survey »

Dans un contexte économique incertain et un environnement réglementaire de plus en plus contraignant, Deloitte a conduit une enquête sur les nouvelles pratiques de gestion des risques des institutions financières. Principaux enseignements de cette enquête

- La Cyber sécurité devient un enjeu de taille : elle figure dans le top 3 des priorités des Chief Risk Officer (CRO) pour les deux prochaines années selon 41% des interrogés. Seul 42% considèrent leur entreprise comme très efficace en matière de gestion des risques liés à la cyber sécurité.

- Une importance accrue de la conformité et des coûts associés : 36% des répondants citent la conformité parmi les 3 risques les plus importants, en 2e position derrière la cyber sécurité.

- Les établissements doivent faire face à de nouveaux types de risques : le risque géopolitique notamment est source de préoccupation. 28% des institutions jugent leur gestion des risques géopolitiques très performante - une très forte baisse par rapport à 2014 à 47%.

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

- La gestion des données et des systèmes d’informations représente aujourd’hui des enjeux importants : peu de répondants considèrent leur entreprise performante en matière de stratégie de gestion des données.

- Le recrutement est aujourd’hui au cœur des stratégies des institutions financières : avec l’augmentation des exigences réglementaires, la compétition pour recruter des profils disposant à la fois de compétences en gestion des risques et d’expérience est de plus en plus forte. 7 répondants sur 10 affirment qu’attirer et retenir des professionnels de la gestion des risques disposant des compétences requises sera une de leurs priorités dans les 2 prochaines années.

- Une utilisation accrue des stress tests : poussées en premier lieu par les contraintes réglementaires en la matière (CCAR aux Etats Unis, Stress tests EBA/BCE en Europe, PRA au Royaume Uni), ce qui permet par ailleurs de disposer d’indicateurs parlants sur le niveau des risques pour les organes de surveillance, 9 institutions sur 10 les utilisent pour informer le Conseil d'Administration et leur direction sur les risques, et pour se conformer aux exigences réglementaires.

- 86% des répondants déclarent que leur Conseil d’Administration dédie plus de temps à la gestion des risques qu’auparavant


Télécharger l’intégralité de l’étude via :
https://www2.deloitte.com/fr/fr/pages/risque-compliance-et-controle-interne/articles/global-risk-management-survey.html

 

Soyez acteur de la finance responsable ! 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation