Connexion
/ Inscription
Mon espace

L’élection présidentielle française accapare l’attention des investisseurs et pèse sur les marchés obligataires

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Par Hartwig Kos, CIO adjoint et directeur adjoint de l'équipe Multi-Asset chez SYZ AM

« Selon notre analyse, les deux segments les plus vulnérables sur le marché européen sont la France et l'Italie. Si nous regardons de plus près l’évolution des cours, il en ressort qu’un changement très net s’est opéré au niveau de l’approche des investisseurs vis-à-vis de ces marchés. Ces dernières semaines, ceux-ci ont commencé à se comporter peu à peu de la même manière que les instruments du crédit, c’est-à-dire qu’ils s’orientent à la baisse en période d’aversion au risque et qu’ils remontent quand les marchés sont en hausse. En outre, les rendements des OAT françaises affichent actuellement une prime de risque de l’ordre de 70 points de base (0,7%) par rapport aux rendements des obligations d'État allemandes. Rappelons que cette prime n'a été que de 18 points de base (0,18%) l’été dernier.

Cela signifie clairement que les craintes entourant l’élection présidentielle française au printemps 2017 accaparent l’attention des investisseurs et pèsent sur les marchés obligataires.

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Nous sommes d’avis que cet écart de prime de risque entre la France et l’Allemagne pourrait désormais se creuser considérablement. Nous craignons même que cet écart de rendement puisse dépasser les sommets observés en 2011, lorsque les OAT françaises se négociaient à 190 points de bases (1,9%) au-dessus des Bunds allemands. À ce moment-là, la France était sans aucun doute considérée comme un pays « cœur » au sein de la zone euro. Or, compte tenu des difficultés économiques que le pays connaît aujourd’hui, il n'est plus si évident de le considérer en tant que tel, du moins d’un point de vue économique.

Par ailleurs, si la crise de 2011 était de caractère financier, et pouvant donc être résolue par l’intervention de la BCE, la crise que traverse aujourd’hui le Vieux Continent est avant tout une crise identitaire, foncièrement beaucoup plus compliquée à régler. Il se peut bien que nos points de repère historiques, tel que l’élargissement violent des spreads en 2011, ne soient plus adaptés à une analyse de l’état des marchés obligataires en 2017.

https://www.syzassetmanagement.com


Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants s'attendent à un bon millésime boursier 2019 Comme soulagés par le rebond des marchés de début d'année, les gestionnaires d'actifs financiers redoublent d'ardeur dans la diffusion de commentaires de marché et de prises de position. D'où il ressort que la politique et les banques centrales mènent le bal. L'ambiance est plutôt à l'optimisme. Reflation financière La Réserve fédérale américaine a donné un nouveau coup de pouce à l'humeur du marché en annonçant son intention de freiner...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...