Connexion
/ Inscription
Mon espace

« Allocation d’actifs : les actions retrouvent la faveur des investisseurs »

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Par Michaël Aflalo, Directeur des Gestions chez BFT IM

Depuis quelques semaines, les investisseurs ont décidé de « voir le verre à moitié plein ». La dernière enquête, « The Fund Manager Survey », publiée par Bank of America Merrill Lynch abonde dans cette direction : les actions sont redevenues une classe d’actifs prisée par les investisseurs.

En tête des préférences exprimées dans cette enquête, nous retrouvons les marchés japonais et américains. A l’inverse, l’Europe reste boudée par les investisseurs. En dépit d’une conjoncture en amélioration et d’une BCE toujours accommodante (+540 Mds € de Q.E supplémentaire), l’accumulation des incertitudes politiques et la lourdeur du calendrier électoral prévu pour 2017 tiennent à distance les opérateurs des marchés européens.

L’inversion de style constatée depuis la fin de l’été, profite aux titres « value », et en particulier à deux secteurs : les ressources de base et les banques. La santé, la technologie, et la consommation courante sont, en revanche, sous-pondérées dans les allocations. Cette rotation sectorielle reflète la remontée des anticipations de croissance et d’inflation chez les investisseurs. Près de 57% d’entre eux jugent que la croissance mondiale est en augmentation (un plus haut depuis 19 mois) et 84% estiment que l’inflation poursuivra son ascension (retrouvant les plus hauts atteints par l’enquête en juin 2004).

Cette enquête révèle que les stratégies jugées les plus attractives sont les positions acheteuses sur le dollar et dans une moindre mesure sur le crédit européen et américain. Elle fait également ressortir que le risque politique constitue la principale source d’incertitude. Cela ne doit guère surprendre au regard de la multiplication des rendez-vous politiques en Europe d’une part : activation de l’Article 50 au Royaume-Uni, élections présidentielles en France, élections législatives en Allemagne, et de possibles élections anticipées en Italie. D’autre part, l’année 2017 sera marquée par l’investiture de Donald Trump le 20 janvier et la  « possible » mise en œuvre de sa politique de relance budgétaire.

L’autre facteur de risque majeur pour les investisseurs réside dans l’occurrence d’une remontée plus soutenue qu’escomptée des taux d’intérêt à long terme. En dépit de la poursuite de la normalisation de la politique monétaire américaine de nombreux investisseurs s’inquiètent du timing de celle-ci compte tenu des tensions inflationnistes. Cette inquiétude est renforcée par de possibles effets de second tour qui pourraient survenir à la suite de hausses de salaire et qui pèseraient par ailleurs sur la profitabilité des entreprises.
Le mois est également marqué par la « volte-face » vis-à-vis des classes d’actifs émergentes. La remontée des taux longs ainsi que celle du dollar représentent des facteurs de risque significatifs pour les marchés émergents, les flux vers cette zone géographique sont en très nette diminution.

En termes d’allocations d’actifs, nos convictions d’investissements s’expriment principalement sur le crédit européen et dans une moindre mesure sur les actions, où nous maintenons une exposition prudente et diversifiée. Sur la période récente, nous avons allégé nos positions sur les stratégies de « minimum variance » ainsi que sur l’immobilier européen particulièrement touché par la hausse des taux récente. De plus, nous avons initié une position sur le secteur bancaire européen et sur les actions de petite capitalisation en Europe. En parallèle, nous scrutons d’éventuels points d’entrée sur le marché du crédit américain.

www.bft-im.com


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
De la bonne valorisation des entreprises non cotées, par Edulis

« En l'absence de marché organisé et de liquidité suffisante, s'interroge Philippe Lagarde, directeur général d'Edulis (spécialiste de l'accompagnement des PME de croissance et du conseil aux investisseurs), comment valoriser correctement une entreprise non cotée ? » Et de fournir des pistes.   Trois approches Valoriser une PME non cotée implique le suivi de critères objectifs afin de parvenir à un « légitime » équilibre et de fédérer les parties autour d'un projet ou d'une transaction....

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Abonnés] Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants misent… prudemment sur un retour à meilleure fortune   Plus le temps passait, plus les cours de Bourse baissaient. Les petites valeurs françaises, notamment, ont capitulé. C'est un vers de La Fontaine qui revenait à l'esprit : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » La remontée des taux directeurs américains a sonné le glas de ce qui restait de l'optimisme chez les investisseurs à l'issue d'un exercice – annus horribilis ! – déjà marqué par nombre d'inquiétudes...