Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les assureurs qui procèdent à des acquisitions surperforment leur indice sous-sectoriel

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

L’écart entre le cours des actions des compagnies d’assurance et celui de leurs concurrents après une acquisition majeure a presque quadruplé depuis 2008, selon une nouvelle étude Willis Towers Watson menée en partenariat avec la Cass Business School et Mergermarket.

Les résultats de l’étude Insurance M&A Success Tracker, fondés sur toutes les transactions d’une valeur supérieure à 50 M$ US depuis 2008, montrent que les assureurs qui procèdent à des acquisitions voient le cours de leur titre progresser nettement plus que celui de leurs pairs dans les 12 mois qui entourent la transaction.

En moyenne, les acquéreurs ont surperformé leur indice sous-sectoriel de 3,7 points de pourcentage depuis 2008. Et cette tendance est de plus en plus marquée : sur la seule année 2015, les acquéreurs ont surperformé leur sous-indice de 12,5 points en moyenne.

Cette croissance exponentielle s’explique par la surperformance constatée dans les 6 mois qui suivent l’annonce d’une acquisition. On note en effet qu’au cours des 3 dernières années, la performance boursière des acquéreurs a dépassé de 1,1 point l’indice sectoriel sur une période allant de 6 mois avant l’annonce à un jour après l’annonce, tandis qu’elle a atteint 7,4 points supplémentaires dans les 6 mois suivant l’annonce. Cette tendance s’est répétée en 2015, avec 9,7 points du pourcentage total de surperformance durant la phase post-annonce, contre 2,8 points avant l’annonce.

Plusieurs facteurs sont à l’origine de cette surperformance : le premier est qu’un grand nombre d’opérations dans le secteur des assurances consistent en des rachats de portefeuilles d’activités spécialisées à des pairs (les portefeuilles d’assurance vie fermés par exemple, qui requièrent des compétences spécialisées)

Ensuite, cette surperformance est également attribuable en grande partie à leur expansion sur de nouveaux territoires. Exemple, un certain nombre d’entreprises cherchent à étendre leur présence dans les marchés émergents d’Asie, d’Europe de l’Est et d’Amérique du Sud.

Premier facteur à l’origine de cette surperformance : un grand nombre d’opérations dans le secteur des assurances consistent en des rachats de portefeuilles d’activités spécialisées à des pairs (les portefeuilles d’assurance vie fermés par exemple, qui requièrent des compétences spécialisées), auxquels les acquéreurs ajoutent de la valeur grâce à leur expertise et leur expérience.

Le deuxième facteur est attribuable en grande partie à leur expansion sur de nouveaux territoires : par exemple, dans les marchés émergents d’Asie, d’Europe de l’Est et d’Amérique du Sud. 

En savoir plus, rendez-vous sur : willistowerswatson.com


Soyez acteur de la finance responsable ! 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation