Connexion
/ Inscription
Mon espace

Baromètre 2016 sur les roadshows

A la une - La Bulle des Entrepreneurs
ABONNÉS

Principaux enseignements de la 2ème édition du Baromètre sur les roadshows publié par le Cliff, Association française des professionnels de la communication financière.

Chaque Baromètre du Cliff consiste en une analyse exhaustive des pratiques des émetteurs membres du Cliff sur une activité « cœur de métier » des Investor Relations, à partir d’un questionnaire détaillé, de l’amont à l’aval. 41 émetteurs membres du Cliff ont répondu à l’enquête 2016. En moyenne, les sociétés du Cliff panel réalisent :  

- 9 roadshows dans le mois qui suit leurs publications annuelle, semestrielle et trimestrielle  
- 7 roadshows en dehors de ces périodes de publications

250 investisseurs rencontrés
Entre one-on-one et group meetings, hors conférences, un IR rencontre en moyenne 250 investisseurs chaque année. La « no broker policy » est de plus en plus fréquente dans les rendez-vous avec les investisseurs.

Actualisation plus régulière de l’identification des actionnaires
Par rapport à 2012, l’enquête Euroclear, les shareholder ID et les pouvoirs des Assemblées Générales sont davantage exploités.

Les brokers, partenaires incontournables
Choisis en premier lieu pour leur fiabilité en matière d’organisation de roadshows, les brokers sont moins consultés qu’en 2012 sur les choix clés (destinations et investisseurs rencontrés), mais toujours maîtres d’œuvre de la logistique.

Top 5 des destinations annuelles inchangé
Paris, Londres, New York, Boston, Francfort : le top management est de plus en plus présent sur les trois destinations phares après les publications périodiques, mais les CEO ont laissé certaines destinations secondaires aux CFO.

71 conférences citées pour 2015
Les proportions de conférences généralistes et de celles dédiées aux mid&small caps sont plus importantes qu’en 2012. Les CEO sont toujours peu présents dans ces conférences, mais les CFO le sont davantage, en particulier dans les conférences thématiques.

De plus en plus de « no feed back policy »
Communiqués par le broker, dans un délai toujours jugé trop long, les feed backs sont plus difficiles à obtenir et de plus en plus anonymes.

La rencontre physique indispensable
Avec leurs actionnaires et des investisseurs potentiels, les émetteurs n’ont recours aux roadshows virtuels que ponctuellement, par défaut pour des raisons pratiques. Dans ce cadre, les reverse roadshows ont davantage de succès.

Nouveaux sujets suscitant l’intérêt des investisseurs
L’ESG émerge, avec un focus sur la gouvernance.

http://cliff.asso.fr/

Soyez acteur de la finance responsable ! 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation