Connexion
/ Inscription
Mon espace

Prévoyance : les Français les plus inquiets, les Chinois les plus optimistes

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Après avoir interrogé plus de 12 000 personnes dans 12 pays dans le monde, la seconde édition de l’étude mondiale d’HSBC « Power of Protection » Les grands évènements de la vie, met en évidence la montée généralisée du sentiment d'incertitude dans l'avenir au niveau mondial.


Un monde incertain, des Français particulièrement inquiets

Si au niveau mondial une majorité d’individus estime avoir plus d’opportunités d’épanouissement dans la vie en comparaison de leurs aînés - ils sont 60% dans le monde à avoir cette conviction - une majorité également, 51%, considère qu’elle doit prendre plus de risques financiers par rapport à la génération précédente.
Si 56% estiment que les générations qui leur succèdent auront également plus de choix possibles de vie, les progrès scientifiques et technologiques impactant positivement leur qualité de vie, ils sont 56% à considérer que les générations suivantes auront dans le même temps à faire face à un futur plus incertain, et 58% estiment que leurs cadets connaîtront une pression financière plus forte.


Le rapport pointe de grandes différences en fonction des pays.

C’est ainsi que l’on retrouve la France et la Chine aux extrêmes. Ce sont les Français qui apparaissent les plus pessimistes : 69% d’entre eux sont en effet convaincus que leur futur est incertain, comparé à leurs aînés. A l’autre bout du spectre les Chinois : seuls 39% estiment que leur futur est plus incertain, et 64% estiment que leur vie est plus épanouissante que celle de leurs parents.


Licenciement, maladie grave ou accident, et divorce en tête des évènements impactant le plus durement la situation financière des individus.

Parmi les évènements de la vie privée, ce sont la maladie grave ou l’accident qui sont considérés comme les évènements impactant le plus négativement la situation financière des individus. 78% des personnes interrogées dans le monde estiment qu’une maladie grave a eu un impact négatif, suivie de très près par l’accident qui recueille 76% des suffrages. Le divorce ou la séparation arrivent en 3ème position avec 75% qui considèrent que cela a eu un impact négatif sur leur situation financière individuelle.
Si le mariage est considéré par 63% comme impactant positivement leur situation financière, les avis sont beaucoup plus partagés lorsqu’il s’agit de l’arrivée d’un enfant : pour 50% d’entre eux l’impact est financièrement positif, avec la même proportion qui estime l’inverse. Plus étonnant encore l’achat immobilier, 54% estimant que l’impact est financièrement positif. En France, le divorce ou la séparation sont, pour 81%, les aléas qui ont eu l’effet le plus négatif sur leur capacité financière.
Parmi les évènements de la vie professionnelle, c’est le licenciement qui est considéré par 85% des individus dans le monde comme ayant l’impact financier le plus négatif. Cette perception est exacerbée chez les Français, 94% d’entre eux considérant le chômage comme l’évènement le plus impactant financièrement.

S’agissant de la retraite, 75% des Français estiment que cet évènement a eu une incidence financière défavorable, seuls 54% des individus dans le monde partagent cette même opinion.


Les Français les plus disposés à modifier radicalement leur train de vie face à un changement de vie

Ce sont les Français qui sont prêts à réduire drastiquement leurs dépenses, modifiant leur train de vie à 64% contre une moyenne globale se situant à 52%. Ce sont encore les Français qui procèderont le plus à un ré-arbitrage de leurs dépenses avec un taux à 61% contre une moyenne globale à 48%.
En revanche, contrairement à leurs homologues au niveau mondial ils n’auront pas le réflexe de souscrire un nouveau produit de prévoyance, ils ne sont que 18% contre une moyenne mondiale se situant à 22%, et seuls 8% augmenteront le niveau de leur couverture contre 13% dans le monde.
Avec le recul, ils 19% et 31% dans le monde, à regretter de ne pas avoir souscrit d’assurance avant, et 23% et 26% dans le monde, à regretter de ne pas avoir augmenté leur niveau de protection.


Un soutien financier attendu de la part des proches ou de la famille plus faible en France qu’ailleurs ?

Lorsqu’un changement de vie important survient, les Français estiment que le soutien financier dont ils ont bénéficié de la part de proches ou de leur famille, était plutôt faible. Le pourcentage se situe en dessous des moyennes mondiales : seuls 10% d’entre eux contre une moyenne mondiale à 18% ont bénéficié d’un soutien financier lors de la survenue d’un accident grave. Ils ne sont plus que 9% dans le cas d’une maladie grave contre 16% dans le monde. Le constat est le même quel que soit l’évènement : personnel ou professionnel.

En savoir plus :
https://eu.vocuspr.com/ViewAttachment.aspx?EID=3NX1%2fGBp5kL3Po1sdMRluAWXq49CEO77wWO2yS%2ffJ6A%3d

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Jean-Claude Chasson, Bacchus Conseil

Bacchus Conseil : Une vision durable et raisonnable de l'investissement « plaisir » Loin des spéculations observées ces dernières années sur les bouteilles de vin, Monsieur Jean-Claude CHASSON s'est spécialisé avec Bacchus Conseil dans le développement durable et harmonieux du patrimoine viticole français. Retour sur une belle aventure entrepreneuriale avec le fondateur de l'entreprise. Quand avez-vous créé votre premier GFV ? C'était en 1989. Dans le cadre de l'expertise comptable et fort de...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Jean-Marc Divoux, Finance SA

Entretien avec Jean-Marc Divoux, gérant du fonds Expert Patrimoine Après avoir réuni certaines expertises de Robeco, de Commodities AM, de KBL Richelieu et AG2R AGICAM, Finance SA a accueilli Jean-Marc Divoux dans l'équipe de gestion en février dernier. Il y déploie désormais son expertise de gestion dont il nous parle avec passion. Quel a été votre parcours ? Après une formation d'ingénieur (avec une option en intelligence artificielle, ce qui, dans les années 80, n'était pas encore à la...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
ISR et performance

La Financière de l'Echiquier présente une nouvelle étude sur ISR et performance La Financière de l'Echiquier, qui revendique un rôle de pionnier de l'application à la gestion d'actifs des critères ESG en France, vient de réaliser une grande étude sur ISR et performance. Bonne nouvelle : l'extra-financier ne détruit pas de valeur ! « Faut-il, s'interroge Didier Le Menestrel, président de La Financière de l'Echiquier, se résoudre à un sacrifice de performance lorsque l'on choisit d'investir de...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
+ 4,5 % en un mois pour notre sélection diversifiée

Entre le 7 février et le 6 mars, notre sélection de supports d'investissement diversifiée s'est octroyée 4,5 %. Un beau score en ligne avec la poursuite du rebond des indices boursiers depuis la fin de l'année dernière. Un potentiel de 64,3 % pour une de nos valeurs Au cours des quatre semaines écoulées, huit lignes sur dix se sont mises en évidence, à commencer par Spie (+ 13,8 %) et SII (+ 11,2 %). Saint-Gobain fait encore du surplace, en dépit de la politique de repositionnement ambitieuse...