Connexion
/ Inscription
Mon espace

Patrimonia 2016 : la profession patrimoniale face aux défis de l'Ubérisation

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

A quelques semaines de la Convention, qui se tiendra les 29 et 30 septembre à la Cité Centre des Congrès de Lyon, Patrimonia publie les résultats d’une enquête* sur la transformation digitale et les conseillers en gestion de patrimoine : « 82% des conseillers en gestion de patrimoine pensent que la transformation digitale sera un atout pour leur cabinet » Accès sur la mutation du métier de conseil et les nouveaux outils digitaux, la 23ème édition de Patrimonia, convention annuelle des professionnels du patrimoine, mettra en avant les opportunités qu’offre la 4ème révolution digitale pour le métier de conseil.


Principales conclusions de l’enquête

- La transformation digitale est de mieux en mieux accueillie dans la profession : 82% des professionnels pensent que celle-ci se révélera être un atout pour leur cabinet quand plus du tiers anticipait un impact négatif, voire très négatif de ce phénomène sur leur métier en 2015 (Etude Patrimonia Morningstar - été 2015)

- La digitalisation des activités des professionnels du patrimoine est déjà bien avancée : pour 64% elle est en cours, 24% ont prévu de la mettre en place dans les deux prochaines années et 6% l’ont déjà terminée. Seuls 6% ne l’envisagent pas pour les deux prochaines années

- Avantages de cette digitalisation : répondre aux contraintes réglementaires (52%), développer les relations clients existantes (29%) et recruter de nouveaux clients (14%)

- L’importance d’une relation client physique est cependant très largement évoquée : 62% des professionnels pensent qu’il n’est pas possible aujourd’hui de donner une recommandation personnalisée totalement digitale. La raison principale évoquée est le besoin d’échanges physiques pour connaitre son client. 

- Les professionnels sont également rassurés face à la concurrence: 61% ne craignent pas la concurrence des nouveaux acteurs du numérique pour leur métier. En revanche, les partenariats avec les fintech ne sont pas pour demain : 64% ne pensent pas en mettre en place dans les 2 prochaines années.

 *Enquête réalisée du 26 juillet au 22 août auprès de 364 professionnels du patrimoine : Profession : 85% de CGPI/CIF - 6% de courtiers - 1% expert-comptable. Age : 43% entre 50 et 64 ans - 41% entre 35 et 49 ans - 9% entre 25 et 34 ans - 6% 65 ans et plus - 1% entre 18 et 24 ans

www.patrimonia.fr


Soyez acteur de la finance responsable ! 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation