Connexion
/ Inscription
Mon espace

Assurance-vie : la nouvelle alchimie

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Dans un contexte de baisse continue des taux d’intérêt et de pression réglementaire accrue, la migration des produits garantis (fonds en €) vers les unités de compte, constitue un enjeu clé pour l’industrie française de l’assurance-vie.

Selon la dernière étude publiée par Indefi Market Research, les actifs en représentation des contrats d’assurance-vie en unités de compte s’élèvent à 252 Md€. Ces encours se sont inscrits en progression régulière au cours des dernières années, portés par la revalorisation des actifs sous-jacents, mais surtout par les politiques volontaristes de collecte mises en œuvre par les assureurs.

La quasi-intégralité des 45 « producteurs » de contrats d’assurance-vie en France s’inscrivent aujourd’hui dans une démarche stratégique de promotion des UC. Celle-ci s’articule typiquement autour du triptyque suivant :
- formation et outillage des réseaux de distribution ;
- mise en place d’une politique d’incitations
- renouvellement de l’offre produits et services.

Ces évolutions apparaissent particulièrement favorables aux sociétés de gestion pour qui le segment des unités de compte offre un relais de croissance attrayant. À mi-2016, le taux d’architecture ouverte dans les contrats en UC s’établit à 37%.

Selon Richard Bruyère, Managing Partner, responsable du développement et de la gestion des relations avec les clients du Groupe Indefi : « le potentiel de développement pour les OPCVM est théoriquement gigantesque et n’est pas sans rappeler les évolutions que nous avons pu récemment observer dans certains autres marchés européens marqués par la baisse des taux. »

http://www.indefi.eu/


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation