Connexion
/ Inscription
Mon espace

L’AMF introduit en France le concept de « pré-commercialisation » des fonds

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Dans le cadre des travaux « FROG » permettant d’améliorer la distribution des fonds français à l’international, l’AMF modifie sa doctrine afin de faciliter le lancement de nouveaux fonds en France.

Le concept de « pré-commercialisation » est introduit et la définition de l’acte de commercialisation, en France, de parts ou actions d’OPCVM ou de FIA est donc adaptée. En amont du lancement d’un fonds, les professionnels peuvent avoir besoin d’échanger avec des investisseurs potentiels afin de tester l’accueil qui sera fait au produit. Or, jusqu’à présent, certaines formes de présentation ou d’échanges avec des investisseurs pouvaient être qualifiées d’actes de commercialisation qui déclenchaient l’application de règles parfois mal adaptées au stade de développement du produit. Aussi, afin d’encourager l’innovation, de faciliter la création de nouveaux fonds en France et de donner une sécurité juridique aux acteurs, l’AMF introduit le concept de précommercialisation.

Ainsi, la pratique consistant pour des sociétés de gestion à se rapprocher de 50 investisseurs au plus (professionnels ou dont la souscription initiale serait supérieure ou égale à 100 000€) afin d’estimer leur appétence préalablement au lancement d’un OPCVM ou d’un FIA, n’est pas constitutive d’un acte de commercialisation dès lors qu’elle n’est pas accompagnée de la remise d’un bulletin de souscription et/ou de la remise d’une documentation présentant une information définitive sur les caractéristiques du fonds. En revanche, la souscription éventuelle, ultérieurement, par les investisseurs approchés sera considérée comme constitutive d’une commercialisation. 

L’AMF précise également le contour d’autres situations qui n’ont pas vocation à déclencher l’application des règles de commercialisation en France :

1/ La participation de sociétés de gestion à des conférences ou à des réunions d’investisseurs professionnels sans que ces derniers ne soient sollicités pour investir dans un produit spécifique
2/ Les cessions de gré à gré entre investisseurs
3/ L’achat, la vente ou la souscription
- de parts ou actions d’OPCVM ou de FIA dans le cadre de la politique de rémunération de la société de gestion,
- de parts ou actions d’OPCVM ou de FIA au profit de l’équipe de gestion de la société de gestion qui les gère, de ses dirigeants ou de la société de gestion elle-même, ou encore
- de parts de « carried interest ».
4/ La réponse par une société de gestion à un appel d’offres d’un investisseur professionnel personne morale.

Le guide sur les régimes de commercialisation des OPCVM et des FIA (position DOC-2014-04) est donc modifié.

Plus d’informations www.amf-france.org

 

Soyez acteur de la finance responsable ! 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Un tiers des fonctions finance a fait l’expérience de la robotisation

La suite Office dans les années 90, le déploiement d'ERP au début des années 2000, puis la réorganisation massive avec appel à l'externalisation, ou encore à la mise en place de Centres de Services Partagés, la fonction Finance a fait l'objet, en effet, de vagues successives de transformations  En France, l'année 2018 a confirmé un intérêt fort du marché de la RPA (Robotic Process Automation) qui continue de se structurer avec des acteurs qui réussissent des levées de fonds record. Mais où en...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Ecofi Investissements se convertit au tout ISR

Tous les supports qui composent la gamme de fonds ouverts d'Ecofi Investissement sont aujourd'hui gérés avec les critères de sélection ESG de l'investissement responsable et de l'investissement durable.   Trois niveaux d'intensité Pionnier de la gestion ISR en France, Ecofi Investissements, filiale du Groupe Crédit Coopératif (lequel est constitué du Crédit Coopératif, banque de référence de l'économie sociale et solidaire depuis plus de 120 ans, et de BTP Banque, établissement dédié depuis...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Linxea propose une nouvelle gestion pilotée 100% ETF en partenariat avec Yomoni

Linxea étoffe son offre avec une nouvelle gestion pilotée 100% ETF et fonds indiciels. En partenariat avec Yomoni, société de gestion de portefeuille française 100% digitale, Linxea propose avec l'assureur Spirica, un mandat de gestion 100% ETF sur ses contrats d'assurance vie Linxea Spirit et de capitalisation Linxea Spirit Capitalisation. Les ETF un marché́ en pleine croissance 10% des clients Linxea ont déjà choisi des ETF comme supports en unités de compte au sein de leurs...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
L’Autorité des marchés financiers dévoile ses priorités pour 2019

A l'occasion de ses vœux à la presse, Robert Ophèle, le Président de l'AMF, a appelé à un sursaut en faveur d'une plus grande intégration européenne à l'approche du Brexit et des élections européennes, pour assurer une Union des marchés de capitaux forte et compétitive. Après une année 2018 décevante, la sortie programmée du Royaume-Uni et le rendez-vous des élections européennes au printemps 2019 constituent un tournant pour l'Union européenne. Résolue à s'engager pour une Europe à 27 forte,...