Connexion
/ Inscription
Mon espace

Performance du capital-investissement français à fin 2015

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Etude publiée par l’Association Française des Investisseurs pour la Croissance (AFIC) et EY.

« Le capital-investissement français, année après année, continue à afficher un très bon rendement et surperforme à nouveau en 2015 toutes les autres classes d’actifs. Le talent entrepreneurial français, allié au capital patient et à la qualité de l’accompagnement apportés par les fonds membres de l’AFIC, permettent de rémunérer l’épargne française et internationale investie dans l’économie productive. Notre ambition est de doubler la taille du capital-investissement français à horizon de 5 ans pour faire croître les entreprises, tout en favorisant plus largement encore l’orientation de l’épargne vers cette classe d’actifs robuste », déclare Olivier Millet, Président de l’AFIC.

« Dans un environnement de rendement très bas et fortement volatile, le capital-investissement français maintient sa performance robuste et stable dans la durée, illustrant ainsi la qualité et le dynamisme des entreprises accompagnées » précise Bertrand Rambaud, administrateur et Président de la commission Etudes et Statistiques de l’AFIC.

Maintien de la très bonne performance à long terme
La performance du capital-investissement français depuis l’origine, mesurée à fin 2015, s’élève à 10% en moyenne par an, nette de frais, supérieure aux 9,8% dégagés fin 2014 sur un périmètre comparable.
Sur un horizon de 10 ans la performance moyenne est également de 10% nette par  an. Ces chiffres traduisent la très bonne rentabilité sur le long terme de cette classe d’actifs et la stabilité des performances.

Surperformance par rapport à toutes les autres classes d’actifs
Le capital-investissement français surperforme à nouveau les autres grandes classes d’actifs sur le long terme, y compris ceux sans risque, dans un environnement de rendement historiquement et durablement très bas.
Sur un horizon de 10 ans,le rendement moyen annuel de 10% est deux fois plus élevé que celui des marchés d’actions cotées (4,0% pour le CAC40, 5,3% pour le CAC All-Tradable - ex SBF 250). Le constat est du même ordre de grandeur par rapport au marché obligataire et au marché immobilier qui enregistrent des progressions de respectivement 5,1 et 6,0%.

Analyse de la surperformance du capital-investissements
Selon Oliver Gottschalg, fondateur de la société Peracs, et dans le cadre de son partenariat avec l’AFIC, le capital-investissement français sur la décennie a su produire un alpha de 5,5% annuel moyen par rapport à l’indice CAC40. Cet alpha étant défini comme la surperformance annuelle de la classe d’actifs par rapport à un indice boursier de référence, il offre une image de la surperformance moyenne du capital-investissement indépendamment des conditions de marché.

Performances selon les métiers
Sur la décennie à noter la constante progression du rendement annuel moyen du capital-innovation et qui atteint 2,6% à fin 2015. Il est même de 8,5% sur un horizon de 3 ans. Sur 10 ans, la performance du capital-transmission reste très soutenue à 13,7%, et celle du capital développement affiche une belle régularité à 6%. 

« L’année 2015 confirme les bons niveaux de performance observés ces dernières années tirés par le rendement élevé du capital transmission qui s’établit à 14% à fin 2015. Si, à long terme, le capital innovation Français reste en retrait par rapport aux autres métiers du capital-investissement, il faut noter sa très bonne dynamique sur les 4 dernières années, tant en montants investis qu’en rendement, avec une performance à 5 ans qui s’établit à 5,7% et sur un horizon 3 ans à 8,5%», détaille Hervé Jauffret, Associé EY.

Pour mémoire/
L’étude de performance nette des acteurs français du capital-investissement est publiée depuis 2004, soit depuis 12 ans sous l’égide de la commission Etudes et Statistiques, présidée par Bertrand Rambaud, administrateur de l’AFIC, Président de Siparex. Cette commission produit à travers le Pôle Etudes de l’association une quinzaine d’études de référence par an sur le métier, dont les principales sont l’activité des acteurs du capital-investissement français, l’impact économique et social, la performance nette et la création de valeur.Elle produit par ailleurs des études et notes d’informations utiles aux activités de communication et de lobbying, participe aux travaux et initiatives de place et répond aux demandes individualisées pour les membres de l’AFIC, les pouvoirs publics, la presse.

Prochaine étude à paraître à l’automne prochain :  tendances du marché du 1er semestre 2016. 

http://www.afic.asso.fr/

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation