Connexion
/ Inscription
Mon espace

La loi réformant le système de répression des abus de marché est définitivement adoptée

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Le 8 juin 2016, le Sénat a adopté les conclusions de la commission mixte paritaire sur la proposition de loi réformant le système de répression des abus de marché. (Accessible via : http://www.senat.fr/dossier-legislatif/ppl15-542.html) Cette proposition de loi tire les conséquences de la censure par le Conseil constitutionnel, le 18 mars 2015, de plusieurs articles du code monétaire et financier relatifs à la sanction du délit d'initié et du manquement d'initié.

Cette proposition de loi a été adoptée en première lecture par l’Assemblée nationale le 7 avril 2016 et par le Sénat le 11 mai 2016. Le Gouvernement ayant engagé une procédure accélérée, une commission mixte paritaire, chargée de proposer un texte sur les dispositions du texte restant en discussion, s’est réunie le 17 mai 2016 et est parvenue à un accord.

Le texte issu des travaux de la commission mixte paritaire reprend des dispositions votées par le Sénat lors de l’examen de la proposition de loi en première lecture telles que :
- la création, pour les délits boursiers, d’une circonstance aggravante de bande organisée, portant la peine d’emprisonnement applicable à dix ans, assortie de la possibilité pour le parquet, dans un tel cas, de mettre en œuvre des moyens d’enquête renforcés (par exemple des interceptions téléphoniques) au stade de l’enquête préliminaire sous le contrôle du juge des libertés et de la détention
- afin de garantir la proportionnalité des peines, la fixation de l’amende pour les personnes morales responsables pénalement au quintuple du montant exprimé en valeur absolue pour les personnes physiques, soit 500 M€, ou 10 fois le montant de l’avantage retiré
- une nouvelle rédaction du dispositif d’orientation des poursuites à l’article 1er qui détermine les différentes étapes de la concertation entre le parquet national financier et l’AMF et qui encadre ces étapes par des délais précis, afin de rendre la procédure plus rapide et plus efficace
- l’extension du champ d’application de la procédure de la composition administrative. Afin de rendre la procédure administrative plus rapide et plus efficace, et d’assurer un parallèle avec la procédure pénale où une comparution avec reconnaissance préalable de culpabilité est possible, le Sénat a permis à l’AMF de conclure un accord de composition administrative (« transaction ») avec les auteurs d’abus de marché.

Cette proposition de loi ayant été adoptée dans les mêmes termes par l’Assemblée nationale, le 1er juin 2016, elle est considérée comme définitivement adoptée.

 

 

Soyez acteur de la finance responsable ! 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Un tiers des fonctions finance a fait l’expérience de la robotisation

La suite Office dans les années 90, le déploiement d'ERP au début des années 2000, puis la réorganisation massive avec appel à l'externalisation, ou encore à la mise en place de Centres de Services Partagés, la fonction Finance a fait l'objet, en effet, de vagues successives de transformations  En France, l'année 2018 a confirmé un intérêt fort du marché de la RPA (Robotic Process Automation) qui continue de se structurer avec des acteurs qui réussissent des levées de fonds record. Mais où en...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Ecofi Investissements se convertit au tout ISR

Tous les supports qui composent la gamme de fonds ouverts d'Ecofi Investissement sont aujourd'hui gérés avec les critères de sélection ESG de l'investissement responsable et de l'investissement durable.   Trois niveaux d'intensité Pionnier de la gestion ISR en France, Ecofi Investissements, filiale du Groupe Crédit Coopératif (lequel est constitué du Crédit Coopératif, banque de référence de l'économie sociale et solidaire depuis plus de 120 ans, et de BTP Banque, établissement dédié depuis...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Amundi devient seul actionnaire de la fintech Anatec

Leader de la gestion d'actifs en Europe avec plus de 1 400 Mds€ d'actifs sous gestion, Amundi rachète la totalité du capital de la fintech Anatec, plateforme d'agrégation de conseil et d'épargne digitale développée sous la marque WeSave, dont elle détenait jusqu'à présent 49%. Cette transaction s'inscrit pleinement dans la stratégie digitale du Groupe Amundi. En élargissant sa gamme de solutions, elle renforce sa capacité à servir ses clients distributeurs avec une approche ouverte et agile,...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Rentabilité technique des organismes d’assurance-vie et mixtes établis en France

Synthèse de l'analyse de la rentabilité technique des organismes d'assurance-vie et mixtes établis en France, publiée par l'ACPR. - Le secteur de l'assurance-vie a collecté 137 Mds€ de primes en 2017 et a dégagé 6 Mds€ de résultat technique. - Les contrats d'épargne en euros continuent à représenter la plus grande partie du chiffre d'affaires (54% du total) et du résultat technique (55%). Pour autant, compte tenu de la conjoncture actuelle de taux d'intérêt, les assureurs favorisent la...