Connexion
/ Inscription
Mon espace

Baromètre de la finance solidaire qui entre dans l’ère de la démocratisation

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

En 2015, c'est + 1,62 Mds€ supplémentaire qui ont été déposés sur des produits d’épargne solidaire «  Grâce au million d’épargnants solidaires français, c’est près d’1,5Mds€ qui est investi dans des entreprises et associations solidaires, soit une progression de 29,4% en un an. Financer l’économie réelle au service d’enjeux de société comme la lutte contre le chômage ou la transition énergétique devient une préoccupation des épargnants »,commente Sophie des Mazery, directrice de Finansol.


Financement solidaire : l’utilité sociale est plurielle

Avec 290 M€, le flux de financement solidaire a connu une hausse de 21,7% en 2015. Cette croissance significative renforce la possibilité pour les épargnants d’agir concrètement en faveur de la lutte contre l’exclusion, le chômage et le mal-logement…
En 2015, sur les 290 nouveaux millions d’€ injectés dans ces activités solidaires, les 2/3 ont permis d’accompagner des personnes en situation de fragilité sociale et physique avec pour effet immédiat la création ou consolidation de 31 000 emplois dont 6 900 pour des personnes exclues du marché du travail, l’accès à un logement décent pour plus de 4 500 personnes ainsi que l’octroi de 88 000 prêts sociaux à des hommes et femmes en situation d’exclusion bancaire.
16,5% du financement solidaire en 2015 ont par ailleurs été investis dans des activités écologiques (agriculture biologique et énergies renouvelables) permettant, notamment, de produire l’équivalent de la consommation d’énergie de 50 000 ménages en France. Les 9% restant ont été investis dans le soutien à l’entrepreneuriat dans les pays en développement.


En route pour la démocratisation de l’épargne solidaire

L’épargne solidaire entre, incontestablement, dans une période de démocratisation grâce à une offre de placements diversifiée et à l’adhésion des épargnants caractérisée par la croissance des souscriptions (+23% en un an pour se situer à 1,83 million de souscriptions à un produit d’épargne solidaire). Et leur engouement ne se dément pas : en 2015, ils ont déposé 1,62 Mds€ supplémentaires sur des placements solidaires portant à 8,46 Mds€ de l’épargne solidaire, soit une progression de 23,7%.
Mais au-delà de ce développement, l’implication des établissements financiers, qui commercialisent ces placements est indispensable. Et certains d’entre eux jouent pleinement la carte du solidaire. « Au cours des 12 derniers mois, certains réseaux bancaires se sont fortement mobilisés pour la promotion de leur offre solidaire : le Crédit Coopératif avec son Livret Agir qui totalise plus de 450 M€ de stock, BNP Paribas dont l’encours du FCP « BNP Paribas Social Business France » a été multiplié par 4 en an (44 M€) ou encore le FCP Insertion Emploi Dynamique commercialisé par les Caisses d’épargne qui approche les 300 M€ d’encours », explique Sophie des Mazery.
« Afin que cette popularisation de l’épargne solidaire soit totale et que le défi lancé par Finansol - qu’au moins 1% de l’épargne financière des Français soit investi en solidaire - devienne réalité, il faut aller plus loin : instaurer une déclinaison solidaire de tous les produits d’épargne ! », précise-t-elle.

L’inscription dans l’agenda actuel de l’Assemblée Nationale du LDD solidaire est une avancée significative. La transformation de ce livret réglementé en livret solidaire rendra l’épargne solidaire accessible à tous les guichets bancaires.

Reste encore un défi majeur : créer des contrats d’assurance-vie solidaires car l’assurance-vie est le placement préféré des Français. Il représente aujourd’hui 35 à 40% de leur patrimoine financier mais seulement 2% de l’épargne solidaire !

http://www.finansol.org/


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation