Connexion
/ Inscription
Mon espace

L’affaiblissement du dollar favorise la croissance des dividendes à l’échelle internationale

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Henderson Global Investors publie la 10ème édition de son rapport sur l’évolution des dividendes dans le monde pour le 1er trimestre 2016, via un résumé analytique par région.

1/ Synthèse globale
- Les dividendes totaux ont augmenté de 2,2% pour atteindre 218,4 Mds$ au cours du 1er trimestre. Les dividendes sous-jacents ont pour leur part augmenté de 3,1%.
- Le HGDI a atteint 158,8 soit son plus haut niveau en 1 an.
- Les dividendes extraordinaires ont doublé par rapport au 1er trimestre 2015.
- Les effets de change n’ont eu qu’une incidence négligeable sur la plupart des pays.

2/ Régions et pays
- Le Japon, l’Amérique du Nord et l’Europe sont en tête.
- Les pays émergents, l’Asie-Pacifique et le Royaume-Uni sont à la traine.


L’Amérique du Nord
- Le pays a versé les trois cinquièmes des dividendes payés à l’échelle internationale au cours du 1er trimestre.
- Les dividendes totaux nord-américains ont augmenté de 6,3% par rapport au 1er trimestre 2015, et ont atteint 115,2 Mds$. Les dividendes sous-jacents ont augmenté de 6,7%.
- Aux États-Unis, les dividendes totaux ont augmenté de 8,1%, soit une croissance supérieure à celle des dividendes sous-jacents à 6,7%, en raison de la forte hausse des dividendes extraordinaires par rapport au 1er trimestre 2015.
- Tous les secteurs ont progressé, à l’exception du secteur minier et pétrolier.
- La forte baisse des dividendes canadiens à -14,1% s’explique principalement par la sortie de plusieurs sociétés de l’indice des 1200 premières sociétés, mais la faiblesse du dollar canadien a également eu une incidence sur le résultat.
- Les dividendes sous-jacents canadiens ont augmenté de 6,3%.

Europe hors et Royaume-Uni
- Les dividendes totaux ont augmenté de 10,8%, pour atteindre 38 Mds$, ce qui est la plus importante hausse depuis début 2014.
- La croissance des dividendes totaux a été favorisée par la hausse des dividendes extraordinaires et par le décalage des dates de paiement. L’incidence des effets de change a été la plus faible jamais enregistrée depuis 2014. Les dividendes sous-jacents ont augmenté de 3,6%.
- Le secteur pharmaceutique suisse a versé un tiers du total des dividendes payés en Europe au cours du 1er trimestre.
- Toutes les sociétés allemandes de l’indice ont augmenté leurs dividendes. Les dividendes totaux ont augmenté de 3% mais l’incidence des effets de change a conduit les dividendes sous-jacents à ne progresser que de 7,5%.
- Les dividendes français ont bénéficié de l’important dividende extraordinaire payé par Vivendi. Les dividendes sous-jacents français ont augmenté de 5,3%.
- Les dividendes sous-jacents espagnols ont chuté de 5,6% à cause de la réduction du dividende versé par Banco Santander, le plus important payeur du pays.
- Les perspectives sont prometteuses pour les dividendes européens au cours du 2ème trimestre, le plus important pour la région.

Royaume-Uni
- Les dividendes britanniques ont chuté de 5% au cours du 1er trimestre, pour atteindre 16,4 Mds$, suite à la forte baisse de la livre sterling face au dollar US.          
- Les dividendes sous-jacents ont pour leur part augmenté de 0,7%.
- Les perspectives sont incertaines pour les dividendes britanniques en 2016, plusieurs grandes sociétés ayant fortement réduit leurs dividendes.

Asie-Pacifique hors Japon
- Le 1er trimestre est généralement une période calme, en termes de dividendes, pour la région Asie-Pacifique.
- Les dividendes totaux ont chuté de 8% pour atteindre 9,8 Mds$, soit une baisse de 4,5% des dividendes sous-jacents.
- L’Australie a enregistré les plus mauvais résultats, la baisse de 49,8% des dividendes totaux (qui ont atteints 2,8 Mds$) ayant été renforcée par le décalage des dates de paiement.
- Les dividendes sous-jacents australiens ont chuté de 29,7%, BHP Billiton ayant réduit son dividende de 2 Mds$.
- Les dividendes de Hong Kong ont bénéficié des dividendes extraordinaires et de la forte hausse du dividende de Hang Seng Bank.

Japon
- Les dividendes du premier trimestre sont généralement faibles mais ont continué d’augmenter rapidement, comme en 2015.
- Les dividendes sous-jacents ont augmenté de 10,5% et la solidité du yen a permis aux dividendes totaux d’augmenter de 21,1%.
- La plupart des sociétés japonaises ont augmenté leurs dividendes par rapport au 1er trimestre 2015.

Pays émergents
- La plupart des pays émergents ont réduit leurs dividendes, les dividendes totaux diminuant de 34,4% pour atteindre 10,2 Mds$.
- La baisse des taux de change, et d’autres facteurs, ont conduit les dividendes sous-jacents de la région à chuter de 16,9%.
- L’Inde, contrairement aux autres pays de la région, a augmenté ses dividendes par rapport au 1er trimestre 2015.

Industries et secteurs
- Le secteur financier et celui de la santé sont les deux secteurs qui ont payé le plus de dividendes au cours du 1er trimestre et tous deux ont augmenté leurs dividendes. Le secteur de la technologie a été, une fois de plus, celui dont les dividendes ont augmenté le plus rapidement.
- Le secteur des matières premières a vu ses dividendes chuter sur la période.

Prévisions
- L’année 2016 devrait être positive pour le Japon, l’Amérique du Nord et l’Europe mais la baisse des dividendes du secteur des matières premières en Australie rend les perspectives de la région Asie-Pacifique hors Japon beaucoup moins optimistes.
- Les pays émergents et le Royaume-Uni devraient également voir leurs dividendes diminuer en 2016.
- Les dividendes, à l’échelle internationale, devraient atteindre 1 180 Mds$ en 2016, soit une hausse de 3,9% des dividendes totaux et de 3,3% des dividendes sous-jacents

https://www.henderson.com/frpi

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection de fonds de boutiques

Notre liste de fonds de boutiques victime du krach larvé sur les petites et moyennes valeurs Depuis le 4 juillet, notre liste de fonds de boutiques a reculé de 14,8 %. C'est la première fois qu'un repli aussi important est enregistré entre deux mises à jour. Les carnets d'ordres à la vente sur les petites et moyennes valeurs ont été très étoffés. Il s'agit d'un krach larvé. Il faut désormais voir au-delà de la vallée. Heureusement, personne n'investit en actions à trois mois… Les meilleurs...