Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le crédit à la consommation en progression de 5,9% en 2015

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Le marché du crédit à la consommation confirme en effet sa reprise avec un marché en progression de 5,9% en 2015 - Source ASF.
Dès 2014, la croissance de la production était de 1,1% par rapport à 2013 ce qui constituait déjà un signe encourageant après 3 années de recul.

Meilleurtaux.com, qui a reçu en 2015 plus de 200 000 demandes de crédit à la consommation, après 100 000 en 2014, fait le bilan des profils des emprunteurs.

Les chiffres 2015

Montant du prêt moyen : 13 008 €
Durée 51 mois
Age 39 ans
Revenus nets mensuels emprunteur seul 1 927 €
Revenus nets mensuels couple emprunteur 2 423 €

Répartition par type de projet
Crédit auto 47%
Trésorerie 25%
Prêt travaux 16%
Prêt personnel affecté 12%

Il existe cependant, selon le type de crédit à la consommation, des différences notables entre les montants empruntés, les revenus et la situation familiale des emprunteurs. Explications.

1/ La situation familiale de l’emprunteur
On n’emprunte pas pour le même projet selon qu’on est en couple ou célibataire. En effet, le crédit travaux est demandé à 66% par des personnes vivant en couple. A contrario, les crédits de trésorerie purs et les prêts personnels affectés concernent à 65% des célibataires.

2/ Le montant du prêt
Comme en 2014, nous observons des différences importantes sur le montant emprunté selon le type de prêt. Si le montant moyen d’une demande de trésorerie ou d’un prêt affecté est inférieur à 10 000€, le montant moyen d’un prêt travaux dépasse les 20 000€. « Cependant, le montant moyen emprunté augmente par rapport à 2014 sur tous les types de projet, sans aucun doute l’illustration de la baisse des taux des crédits à la consommation, d’environ -0,70%, qui permet d’emprunter plus à mensualité équivalente », remarque Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com.

3/ La durée du prêt
Elle augmente de 4 mois par rapport à l’année précédente. De 51 mois en moyenne, il s’établit sur une durée moyenne de 40 mois pour les prêts affectés, 43 mois pour la trésorerie, 50 mois pour les crédits auto et 75 mois pour les prêts travaux.

4/ L’âge
La moyenne s’établit à 39 ans mais un écart demeure toujours entre l’emprunteur du crédit auto âgé de 38 ans et celui des crédits travaux âgé de 44 ans.

5/ Les revenus
Les revenus moyens de l’emprunteur conso, qu’il soit ou non en couple, augmentent par rapport à 2014 : ils passent à 1 927€ (v/ 1 707€ en 2014) pour un célibataire, et pour un couple à 2 423€ (v/ 2 259€ en 2014)

6/ Le taux d’effort par projet
En étudiant les différents prêts et le profil des emprunteurs, nous constatons un taux d’effort assez équivalent mais légèrement plus élevé pour la trésorerie et les travaux :
- 16,3% pour un crédit travaux
- 16,7% pour la trésorerie
- 15,7% pour un prêt personnel affecté
- 15,3% pour un crédit auto

En d’autre terme les crédits travaux et la trésorerie pèsent plus sur les revenus des emprunteurs que le crédit auto.

Conclusion de Maël Bernier, Directrice de la communication de Meilleurtaux.com « Comme lors de notre dernière étude, nous constatons un très gros écart entre les revenus d’un emprunteur en crédit à la consommation et ceux d’un emprunteur en crédit immobilier qui varient du simple au double à la faveur des derniers : 2 423€ pour un couple pour les crédits à la consommation et 5 316€ pour un couple en crédit immobilier. La vieille légende « le crédit immo pour les classes moyennes, le crédit conso pour les ménages modestes » a encore de beaux jours devant elle malgré la baisse des taux qui rend ce dernier attractif pour tous.»

www.meilleurtaux.com


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation