Connexion
/ Inscription
Mon espace

Simplification administrative et réalité...

ABONNÉS

… deux notions qui, malheureusement, ne se confondent pas ! Pas encore ?


"Libre parole" d'Olivier Rozenfeld, Président du Groupe Fidroit

Les exemples donnés par les formulaires de déclaration millésime 2016 sont nombreux. Ils montrent l’impossibilité pour celui, profane comme la très grande majorité des français, de réaliser avec certitude et sérénité leur déclaration fiscale de façon autonome.
Hormis le salarié qui a la chance de voir sa déclaration pré-remplie et qui au-delà d’une vérification rapide n’aura rien à faire de particulier, toute autre nature de revenus est susceptible de générer de multiples interrogations qui supposent unaccompagnement par un professionnel.

Prenons un exemple : celui qui aurait pour réduire son imposition eu recours aux FCPI.

Au terme de 5 ans, l’éventuelle Plus-Value est exonérée de toute taxation à l’Impôt sur le Revenu. Mais les Prélèvements Sociaux restent dus. Or, après 5 ans, le contribuable doit maintenant soustraire de son prix d’acquisition l’avantage fiscal obtenu à l’origine, créant ainsi les conditions pour matérialiser une base imposable.

Or, il n’y a pas de déclaration fiscale à faire dans le cadre des déclarations de Plus-Value Mobilière 2074. Au contraire c’est uniquement le formulaire 2042 C qui peut en être le support.

Sauf qu’à priori, c’est le gestionnaire du FCPI qui va vous verser une somme nette de Prélèvements Sociaux. Or, le gestionnaire ne sait même pas si le souscripteur a sollicité un avantage fiscal. Il ne sait pas davantage dans l’affirmative l’avantage effectivement obtenu dans la mesure où le souscripteur a pu subir le plafonnement des niches fiscales.

Les premiers exemples montrent que les gestionnaires ont fait des calculs en faisant abstraction de l’avantage fiscal initial, contribuant ainsi à une imposition fausse. 

Cet exemple illustre également de multiples autres cas où le contribuable ne dispose pas de formulaires clairs susceptibles de l’accompagner efficacement dans le remplissage de sa déclaration… 

Président de Fidroit http://blog.fidroit.fr/


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
« European Sustainable Infrastructure Debt », investir dans la dette infrastructure

Lancé par NN Investment Partners (NN IP), le fonds NN (L) European Sustainable Infrastructure Debt* vient renforcer la gamme durable de NN IP et répond à la demande croissante d'investissement dans des actifs réels. La dette infrastructure est largement perçue par les investisseurs comme particulièrement attractive car elle offre des rendements convaincants, ajustés au risque, et présente par la même occasion des avantages sociaux, environnementaux et économiques, générés par les principaux...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Mark Rogers, Montanaro AM

3 questions à Mark Rogers, gérant des fonds Montanaro European Midcap Fund et back-up manager du Better World Fund Vous avez rejoint l'équipe de Montanaro il y a près de 5 ans. Quel est l'état d'esprit qui anime les équipes de gestion ? Chez Montanaro, rien n'est blanc ou noir, nous privilégions en permanence la nuance en misant sur l'innovation et la formation. Il s'agit pour nous d'une quête permanente de savoir-faire en matière de gestion. Ensuite, pour l'implémentation, c'est un...