Connexion
/ Inscription
Mon espace

L’assurance-vie sous surveillance

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Le souci de l’équité fiscale conduit le législateur à contourner le cadre juridique de l’assurance-vie, qui est celui de la stipulation pour autrui.

L’avis d’Herez, société de Conseil en Gestion de Patrimoine Indépendante spécialisée dans la gestion privée, la gestion de fortune et le Family Office

Le souscripteur d’un contrat confie des capitaux à une compagnie en lui demandant en cas de décès de les verser au bénéficiaire désigné ou de les lui restituer en cas de vie s’il exerce sa faculté de rachat. Le souscripteur est dessaisi et n’a plus qu’un droit de créance sur la compagnie. Cela a pour conséquence qu’en cas de décès l’assurance-vie se dénoue hors succession, puisque c’est la compagnie qui verse les capitaux aux bénéficiaires, et par ailleurs que la droit de rachat étant un droit personnel du souscripteur l’assurance-vie était insaisissable par les créanciers.

La loi du 10 décembre 2015 sur l’adaptation de la société au vieillissement prévoit la récupération des aides sociales auprès des bénéficiaires des contrats d’assurance-vie à concurrence de la fraction des primes versées après l’âge de 70 ans. Jusqu’alors la récupération des aides sociales s’exerçaient sur l’héritage et ne pouvaient concerner l’assurance-vie que si on pouvait démontrer que les primes versées étaient excessives et caractérisaient une donation indirecte. Désormais on considère que les primes versées après 70 ans sont à inclure dans l’héritage pour l’exercice du droit de récupération de l’administration.

La loi du 6 décembre 2013 relative à la lutte contre la fraude fiscale a autorisé l’administration fiscale à opérer des saisies sur les sommes versées sur des contrats d’assurance-vie.

L’avis d’Herez : On comprend parfaitement les motivations qui conduisent à bloquer une utilisation déviante de l’assurance-vie, mais on s’inquiète des coups de canif à une construction juridique qui cause le statut fiscal particulier de l’assurance-vie, à savoir l’exonération de toute taxation des opérations d’arbitrage au sein d’un contrat d’assurance puisque celles-ci sont réalisées par la compagnie d’assurance et non par le souscripteur, dénouement hors succession. Il reste que l’assurance-vie est aujourd’hui l’enveloppe d’épargne qui combine la fiscalité la moins douloureuse et l’offre financière la plus diversifiée, ce qui explique sa position prépondérante.

N.B Dans le cadre de l’ISF, en droit, le redevable est taxé non sur la valeur de son contrat mais sur la valeur de la créance qu’il détient sur la compagnie et qui est équivalente à la valeur du contrat. Cette interprétation permet de sauvegarder le statut particulier de l’assurance-vie qui se distingue des autres produits d’épargne. A noter qu’en 2016 se met en place un fichier (FICOVIE)  des contrats d’assurance-vie d’une valeur supérieure de plus de 7 500€, qui vient compléter le fichier des comptes bancaires (FICOBA) déjà à disposition de l’administration fiscale.

www.herez.fr

 

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Jean-Claude Chasson, Bacchus Conseil

Bacchus Conseil : Une vision durable et raisonnable de l'investissement « plaisir » Loin des spéculations observées ces dernières années sur les bouteilles de vin, Monsieur Jean-Claude CHASSON s'est spécialisé avec Bacchus Conseil dans le développement durable et harmonieux du patrimoine viticole français. Retour sur une belle aventure entrepreneuriale avec le fondateur de l'entreprise. Quand avez-vous créé votre premier GFV ? C'était en 1989. Dans le cadre de l'expertise comptable et fort de...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Jean-Marc Divoux, Finance SA

Entretien avec Jean-Marc Divoux, gérant du fonds Expert Patrimoine Après avoir réuni certaines expertises de Robeco, de Commodities AM, de KBL Richelieu et AG2R AGICAM, Finance SA a accueilli Jean-Marc Divoux dans l'équipe de gestion en février dernier. Il y déploie désormais son expertise de gestion dont il nous parle avec passion. Quel a été votre parcours ? Après une formation d'ingénieur (avec une option en intelligence artificielle, ce qui, dans les années 80, n'était pas encore à la...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
ISR et performance

La Financière de l'Echiquier présente une nouvelle étude sur ISR et performance La Financière de l'Echiquier, qui revendique un rôle de pionnier de l'application à la gestion d'actifs des critères ESG en France, vient de réaliser une grande étude sur ISR et performance. Bonne nouvelle : l'extra-financier ne détruit pas de valeur ! « Faut-il, s'interroge Didier Le Menestrel, président de La Financière de l'Echiquier, se résoudre à un sacrifice de performance lorsque l'on choisit d'investir de...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
+ 4,5 % en un mois pour notre sélection diversifiée

Entre le 7 février et le 6 mars, notre sélection de supports d'investissement diversifiée s'est octroyée 4,5 %. Un beau score en ligne avec la poursuite du rebond des indices boursiers depuis la fin de l'année dernière. Un potentiel de 64,3 % pour une de nos valeurs Au cours des quatre semaines écoulées, huit lignes sur dix se sont mises en évidence, à commencer par Spie (+ 13,8 %) et SII (+ 11,2 %). Saint-Gobain fait encore du surplace, en dépit de la politique de repositionnement ambitieuse...