Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les frais bancaires repartent à la hausse

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Après deux années de baisses consécutives, les frais bancaires repartent fortement à la hausse et reviennent à leur niveau de 2013. Dans un contexte d'inflation nulle, les frais bancaires augmentent de 2,3% en 2016 et s'établissent à 190,50€ par an. Pour 70% des Français les frais bancaires vont augmenter mais si la tendance générale est à la hausse, les frais évoluent différemment selon les banques et le profil des clients.

Les frais de tenue de compte sont la principale cause de la hausse des frais bancaires

Au 1er janvier 2016, 13 nouvelles banques facturent pour la 1ère fois des frais de tenue de compte. La facture moyenne de ces frais reste stable à 22€ par an mais concerne maintenant 83% des Français (contre 57% en 2015).

Les frais de tenue de compte, une pratique qui se généralise :

  • BNP Paribas et Société Générale, qui facturent ces frais pour la première fois en 2016, sont dans le haut de la fourchette avec respectivement 30€ et 24€ par an
  • 7 caisses du Crédit Mutuel facturent dorénavant la tenue de compte à 24€ mais réduisent le prix de l'abonnement à la gestion de compte sur Internet du même montant
  • La Banque Postale fait passer ces frais de 4,20€ à 6,20€ par an
  • LCL a annoncé qu'il en facturerait en 2016 sans donner plus de détails...
  • Les banques en ligne ne facturent toujours pas de frais de tenue de compte
  • 4 banques vont à contre-courant et baissent leurs frais de tenue de compte, dont 2 les suppriment complètement (Banque Populaire Alsace et Crédit Agricole Sud Rhône Alpes)

 A noter que la mise en place des frais de tenue de compte a tendance à renforcer l'attractivité des packages bancaires puisque lorsque l'on souscrit à ces offres groupées de service, ces frais sont souvent inclus.

La Carte Bancaire, qui représente environ un tiers des frais bancaires, coûte en moyenne 63,20€ soit 1,4% de plus qu'en 2015.

 En 2016, plus des trois quarts des banques augmentent la cotisation de leurs cartes.

  • Le prix de la carte bancaire internationale à débit immédiat, carte la plus populaire (plus de 50% de part de marché), augmente de 3%
  • Bonne nouvelle cependant, la cotisation des cartes à débit différé baisse de 0,5%. Devenues plus rentables pour les banques depuis décembre 2015, les cartes à débit différé sont devenues plus attractives pour les clients

La Commission Interbancaire de Paiement prélevée sur le commerçant et reversée à la banque du client est moindre pour les cartes à débit immédiat (0,20%) que pour les cartes à débit différé (0,30%).

Les frais liés au dépassement de découvert autorisé restent stables

Le coût du dépassement de découvert est globalement stable puisque quasiment toutes les banques facturent des commissions d'intervention au niveau maximum autorisé (8€ par commission, dans la limite de 10 par mois). 2 exceptions :

  • Les banques en ligne ne facturent pas de commissions d'intervention
  • 4 banques traditionnelles les facturent en dessous du plafond légal 

 Les autres frais connaissent des évolutions contrastées avec des hausses et des baisses.

Le coût des abonnements Internet continue de baisser fortement : après une baisse de 28,2% en 2015, ils baissent encore de 22,9% en 2016.

  •  Le nombre de banques qui continue de facturer des frais d'abonnement à la gestion des comptes sur Internet est à la baisse. Pour 8 Français sur 10 le service est désormais gratuit
  • 10 caisses du Crédit Mutuel et 3 Banques Populaires baissent nettement leur tarif en 2016. Quand il est facturé, ce service coûte en moyenne 23,50€ alors qu'il coûtait 28€ en 2015

 Les frais de retrait déplacés (retrait en DAB hors réseau) pourraient coûter plus cher aux clients peu vigilants. Pour certaines banques, c'est le nombre de retraits déplacés gratuits qui baisse, dans d'autres banques c'est le coût unitaire de ces retraits qui est à la hausse.

 Les frais bancaires n'évoluent pas de la manière pour tout le monde.

  • Un client « Standard » paiera 157,40€ en 2016 soit 4,4% qu'en 2015.

 La hausse des frais de tenue de compte et de sa Carte Bancaire ne sera que partiellement compensée par la baisse des frais Internet

  •  Un client « Jeune » paiera 47,90€ en 2016 soit 1,6% de plus qu'en 2015.

 Cette hausse, plus faible que la moyenne, s'explique par des frais de tenue de compte parfois gratuits et des packages « Spécial Jeunes » souvent avantageux. Les frais de ces clients « Jeunes » avaient baissé en 2015...

  •  Un client « CSP+ » paiera 182,60€ en 2016 soit 2,9% de plus qu'en 2015.

 Le profil CSP+, jamais en dépassement de découvert, ne bénéficie pas de la stabilité de ces frais. Sa facture annuelle augmente donc légèrement plus que la moyenne

http://www.panorabanques.com/

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation