Connexion
/ Inscription
Mon espace

[Etude Gestion Institutionnelle] Haut rendement : les investisseurs institutionnels privilégient la zone euro

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Selon une nouvelle étude* réalisée auprès d’une centaine d’investisseurs institutionnels internationaux par NN Investment Partners, la zone euro offre de meilleures valorisations pour les obligations à haut rendement que toutes les autres régions. Cette enquête indique que 27% des professionnels interrogés qualifient les valorisations de la zone euro de solides ou très solides, tandis que les États-Unis ont été cités par 22% des sondés, le Royaume-Uni et le Japon par 18% chacun et l’Asie hors-Japon par 16%.

54% des sondés s’attendent à ce que l’exposition des investisseurs institutionnels aux obligations à haut rendement européennes augmente au cours des 3 prochaines années, tandis que 18% prévoient une diminution de cette exposition.

Les valorisations constituent l’atout le plus important des obligations européennes à haut rendement :
- 38% des investisseurs déclarent que celles-ci les rendent significativement plus attrayantes que les autres obligations et justifient le risque supplémentaire.
- 26% estiment que la diminution du taux de défaut en Europe constitue un facteur de soutien, et
- 12% sont d’avis que les fondamentaux de crédit des obligations à haut rendement européennes rendent le secteur attrayant.

Pour Sjors Haverkamp, responsable European High Yield chez NN Investment Partners,« les spreads de crédit se sont élargis à partir de mai, après l’augmentation de l’aversion pour le risque. Ils sont toujours supérieurs à ce qui pourrait être considéré comme normal dans le cycle actuel, de sorte que les obligations risquées semblent offrir un certain potentiel de création de valeur. Les investisseurs voudront cependant davantage que cela, ils voudront également voir une amélioration des fondamentaux. En Europe, la politique monétaire de la BCE sera sans aucun doute favorable, mais il est clair que les investisseurs reconnaissent que les  fondamentaux de crédit et le repli du taux de défaut constituent aussi des facteurs de soutien. 
Le secteur des obligations à haut rendement peut également s’avérer une gageure : les fondamentaux de crédit et la liquidité sont souvent plus problématiques et les investisseurs doivent avoir recours à des gestionnaires d’actifs qui disposent de l’expérience et des processus pour analyser ces marchés sophistiqués. »

Alors que le contexte de taux reste difficile, NN IP est d’avis qu’il subsiste des opportunités sur le plan obligataire sans que les investisseurs ne doivent augmenter substantiellement les risques auxquels ils sont exposés. Les investisseurs institutionnels peuvent profiter d’un partenariat avec des spécialistes obligataires qui ont démontré qu’ils étaient en mesure d’identifier des opportunités dans l’adversité et de les traduire en valeur ajoutée. Le processus d’investissement de NN IP est basé sur l’analyse détaillée des facteurs fondamentaux à court et à moyen terme. Il est peaufiné depuis plus de 20 ans et a pour objectif de procurer aux clients des rendements élevés et stables.

Les boutiques obligataires de NN IP disposent d’équipes de gestion expérimentées comprenant des gestionnaires de portefeuilles, des analystes et des stratégistes. Ces équipes spécialisées ont une présence mondiale avec des implantations à La Haye, New York, Londres et Singapour et ont remporté de nombreux prix. Grâce à un processus d’investissement qui a fait ses preuves et a été peaufiné pendant plus de 20 ans, elles combinent leur expérience et leur savoir-faire à une approche axée sur les clients afin d’aider ceux-ci à atteindre leurs objectifs d’investissement par le biais d’un assortiment de produits innovants. 

*Résultats d’une étude de NN Investment Partners sur la base d’une enquête mondiale menée par Citigate Dewe Rogerson auprès de 103 investisseurs institutionnels en septembre 2015

https://www.nnip.com

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
De la bonne valorisation des entreprises non cotées, par Edulis

« En l'absence de marché organisé et de liquidité suffisante, s'interroge Philippe Lagarde, directeur général d'Edulis (spécialiste de l'accompagnement des PME de croissance et du conseil aux investisseurs), comment valoriser correctement une entreprise non cotée ? » Et de fournir des pistes.   Trois approches Valoriser une PME non cotée implique le suivi de critères objectifs afin de parvenir à un « légitime » équilibre et de fédérer les parties autour d'un projet ou d'une transaction....

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Abonnés] Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants misent… prudemment sur un retour à meilleure fortune   Plus le temps passait, plus les cours de Bourse baissaient. Les petites valeurs françaises, notamment, ont capitulé. C'est un vers de La Fontaine qui revenait à l'esprit : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » La remontée des taux directeurs américains a sonné le glas de ce qui restait de l'optimisme chez les investisseurs à l'issue d'un exercice – annus horribilis ! – déjà marqué par nombre d'inquiétudes...