Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Les gestionnaires doivent s’adapter aux nouveaux besoins de leurs clients

Selon un rapport* publié par State Street Corporation, 25% des cadres dirigeants du secteur de la gestion d’actifs pensent qu’il est « très probable » que les sociétés de gestion soient confrontées dans les 5 prochaines années à la concurrence directe de nouveaux acteurs provenant de secteurs différents, tels qu’une entreprise technologique ou un prestataire de services non-financiers. 54% d’entre eux qualifient cette menace d’« assez probable ».

Malgré l’émergence de ces nouveaux acteurs, les conclusions de l’enquête de State Street révèlent que les gestionnaires d’actifs restent optimistes. Alors que les actifs sous gestion dans ce secteur continuent d’augmenter, de nombreux gestionnaires d’actifs élaborent des plans ambitieux pour saisir la prochaine vague de croissance. Au cours des 3 prochaines années :
- 42% d’entre eux prévoient d’introduire une nouvelle catégorie de produits pour la première fois ;
- 52% comptent élargir leurs réseaux de distribution ;
- 48 % pensent exploiter de nouveaux canaux de distribution.

D’autre part, la recherche indique également qu’une reconfiguration de l’industrie de la gestion de fonds se prépare par voie d’acquisitions : 46% des participants affirment en effet qu’ils évaluent actuellement des opportunités d’acquisition.
De manière générale, le rapport de State Street examine ce qui, selon les gestionnaires d’actifs, constitue aujourd’hui les plus grands risques et les meilleures opportunités pour l’industrie. Ce rapport indique que les gestionnaires doivent s’adapter aux nouveaux besoins de leurs clients, autrement dit, concentrer leur attention sur les stratégies multi-actifs, apporter une plus grande transparence, et personnaliser davantage leur approche. Ils ressentent également une plus grande pression pour réduire les coûts.

Les besoins des investisseurs changent avec une plus grande attention portée au risque :

- 70% des gestionnaires d’actifs interrogés affirment qu’ils doivent repenser leur stratégie commerciale concernant la demande de stratégies multi-actifs.
- 64% indiquent que les exigences accrues en matière de risque et de conformité menacent de détourner les ressources du cœur de métier.
- 96% se disent sous pression pour réduire les coûts.
- 77% affirment qu’ils proposent aujourd’hui aux clients plus de transparence sur le risque et la performance que l’an dernier.
- 61% disent que, par rapport à l’année précédente, les clients réclament une approche plus personnalisée pour les aider à comprendre leurs risques.
- 72% affirment que, par rapport à l’année précédente, leurs conversations avec les clients ont évolué et portent davantage sur le risque.


* Le rapport intitulé « Opportunities for Optimism ? A New Vision for Value in Asset Management »
[Des opportunités d’optimisme ? Une nouvelle vision de la valeur dans la gestion d’actifs], s’appuie sur une enquête de State Street auprès de 400 cadres dirigeants dans l’industrie de la gestion d'actifs. Pays qui ont participé à l’enquête menée par FT Remark en avril et mai 2015 : Australie, Canada, Chine, Allemagne, Japon, Suisse, Royaume-Uni et États-Unis. Les participants gèrent les actifs de clients institutionnels et de particuliers, couvrant les stratégies traditionnelles et alternatives.

www.statestreet.com

 

Soyez acteur de la finance responsable ! 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation