Connexion
/ Inscription
Mon espace

« A moyen terme, la hausse anticipée de la croissance mondiale incite à rester favorable aux actifs dynamiques »

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Par Didier Bujon, Directeur Général d’Equance.

Après un bon début d’année, les marchés actions internationaux ont ressenti le besoin de souffler. Les incertitudes persistantes sur le dossier grec et la publication d’une croissance américaine décevante au premier trimestre ont incité les investisseurs à des prises de bénéfices sur les marchés actions mondiaux depuis la mi-avril. D’un point de vue macroéconomique, la sensible remontée des cours du pétrole et la stabilisation du taux d’inflation en zone euro ont entrainé des dégagements importants sur l’Euro/Dollar et sur les marchés de taux, contribuant à ralentir la dynamique des marchés actions.

Au 15 juin, les indices boursiers conservent l’essentiel de leurs gains depuis le début d’année avec des performances très positives en Europe et au Japon. L’Eurostoxx 50 progresse de 11% tandis que le Dax et le CAC 40 sont en hausse de près de 14 et 15% respectivement. Aux Etats-Unis, la tendance de long terme de l’indice SP500 reste toujours haussière mais la dynamique est clairement moins soutenue qu’en 2014. En revanche, à la différence des marchés européens, les indices asiatiques n’ont pas corrigé et leur dynamique reste très soutenue. Au Japon, le Nikkei, en hausse de près 17% depuis le début de l’année, se dirige vers son meilleur niveau depuis 2000. De son côté, le Shanghai index a débordé la résistance à 3690 avec pour ligne de mire un retour sur les plus hauts de fin 2007- début 2008 à 5800.

Après un point bas à 1,05 à la mi-mars, l’Eur/Usd pourrait poursuivre sa reprise vers 1,20 profitant de l’amélioration de la conjoncture européenne, tandis que la Fed semble privilégier une remontée progressive de ses taux d’intérêts après le ralentissement de l’économie US constatée au premier trimestre. Du côté des matières premières, les cours du pétrole restent soutenus par la reprise économique mondiale, la baisse des cours et un hiver plus froid que prévu et pourraient remonter vers 75$.

Soutenus par des politiques monétaires ultra-accommodantes en réponse à la crise des subprimes, la plupart des indices actions ont aujourd’hui atteint des niveaux élevés. Parallèlement, le processus de rétablissement économique aux Etats-Unis est tel qu’une normalisation progressive de la politique monétaire est imminente. Ce seul facteur pourrait accroître la volatilité sur l’ensemble des marchés financiers au cours des prochains mois. A ce stade, un premier objectif de consolidation a été atteint sur les marchés actions, notamment en Europe, correspondant à 3500 points sur l’Eurostoxx 50. Mais une correction plus profonde correspondant à un retour de l’indice européen vers 3280 voire 3080 semble envisageable.

A moyen terme cependant, la hausse anticipée de la croissance mondiale incite à rester favorable aux actifs risqués.
Malgré la problématique politique et financière du dossier grec, la zone Euro devrait continuer de bénéficier de l’assouplissement quantitatif de la BCE. Un retour de l’Eurostoxx 50 dans la zone 3080/3280 offrirait de bons niveaux pour prendre position au travers de fonds tels que Blackrock European Value et DNCA Value Europe.

Aux Etats-Unis et en Asie, les fonds CG Nouvelle Asie et Franklin Techno, sur les secteurs des technologies de l’information et de la communication, doivent être regardés avec intérêt : ils offrent un profil de valorisation et de croissance attrayant.

Des fonds Patrimoniaux Flexibles sont également attractifs. Parmi eux :
- Carmignac Patrimoine +11%, Fidelity Patrimoine +6,7%, Covéa Patrimoine +6,3%,
- BGF Global allocation USD +3,7%  (Perf YTD au 1er juin 2015)

Parmi les fonds plus dynamiques, à retenir : deux fonds BGF (BlackRock) comme World Gold et World Energy permettant une présence sur les secteurs porteurs des Mines Aurifères et de l’Energie.

http://www.equance.com/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
De la bonne valorisation des entreprises non cotées, par Edulis

« En l'absence de marché organisé et de liquidité suffisante, s'interroge Philippe Lagarde, directeur général d'Edulis (spécialiste de l'accompagnement des PME de croissance et du conseil aux investisseurs), comment valoriser correctement une entreprise non cotée ? » Et de fournir des pistes.   Trois approches Valoriser une PME non cotée implique le suivi de critères objectifs afin de parvenir à un « légitime » équilibre et de fédérer les parties autour d'un projet ou d'une transaction....

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Abonnés] Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants misent… prudemment sur un retour à meilleure fortune   Plus le temps passait, plus les cours de Bourse baissaient. Les petites valeurs françaises, notamment, ont capitulé. C'est un vers de La Fontaine qui revenait à l'esprit : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » La remontée des taux directeurs américains a sonné le glas de ce qui restait de l'optimisme chez les investisseurs à l'issue d'un exercice – annus horribilis ! – déjà marqué par nombre d'inquiétudes...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...