Connexion
/ Inscription
Mon espace

« Green Bonds » : les conseils pour gérer une émission

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Alors que les obligations vertes (« Green Bonds ») n’existaient pas il y a encore 8 ans, elles représentent un marché de 36,6 Mds$ en 2014.

KPMG, cabinet accrédité pour la vérification des « Green Bonds » selon les « Climate Bonds Standard », a conseillé et vérifié en tant que tiers externe quelques-unes des premières émissions de « Green Bonds » à travers le monde (France, Australie, Inde, Royaume-Uni, etc.).
Avec une prévision de 100 Mds$ d’obligations émises en 2015 […]Des difficultés et des confusions peuvent apparaître lorsque les entreprises évaluent si une émission de Green Bonds est la bonne stratégie à suivre et lorsqu’elles cherchent à comprendre la démarche et les processus associés » précise PhilippeArnaud, Associé KPMG Responsable du Département Changement Climatique &Développement Durable.

Face à ce constat, KPMG publie un guide pratique, « Gearing up for Green Bonds », visant à aider les entreprises du secteur privéet public à relever les enjeux auxquels elles sont le plus souventconfrontées lors de l’émission de « Green Bonds ». Le guide aborde 5questions-clés pour les émetteurs :
1/ Le label « Green » doit-il être associé à l’émission d’obligations ?
2/ Comment les critères d’une émission de « Green Bonds » sont-ils définis ?
3/ Quelle communication effectuer après l’émission de « Green Bonds » ?
4/ Quel type d’assurance externe rechercher ?
5/ Comment éviter les accusations de “greenwashing” ?

Accéder au guide « Gearing up for Green Bonds » 
http://www.kpmg.com/FR/fr/IssuesAndInsights/ArticlesPublications/Pages/GreenBonds-2015.aspx

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection de fonds de boutiques

Notre liste de fonds de boutiques victime du krach larvé sur les petites et moyennes valeurs Depuis le 4 juillet, notre liste de fonds de boutiques a reculé de 14,8 %. C'est la première fois qu'un repli aussi important est enregistré entre deux mises à jour. Les carnets d'ordres à la vente sur les petites et moyennes valeurs ont été très étoffés. Il s'agit d'un krach larvé. Il faut désormais voir au-delà de la vallée. Heureusement, personne n'investit en actions à trois mois… Les meilleurs...