Connexion
/ Inscription
Mon espace

La clé de la performance obligataire réside dans la gestion de la duration

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Une gestion active de la duration des obligations peut fournir une protection contre la hausse future des taux d'intérêt tout en générant de la performance lorsque les rendements sont en phase baissière, explique Olaf Penninga, gérant du fonds d'emprunts d’Etat Lux-o-rente de Robeco

La perspective d'une première hausse des taux d'intérêt aux Etats-Unis en près d'une décennie a amené de nombreux investisseurs en emprunts d’Etat à penser qu'ils allaient subir des performances négatives ou baissières. Les rendements et les cours des obligations évoluent en sens inverse, ce qui signifie qu'en période de hausse des taux et des rendements, la valeur des obligations diminue.

En privilégiant la duration, c'est-à-dire le temps qui reste avant l'échéance de l'obligation, les investisseurs peuvent ajuster la sensibilité aux taux d’intérêt de leurs positions, déclare Olaf Penninga. Les valeurs des obligations à courte échéance sont généralement moins sensibles à une hausse des taux que les obligations à longue échéance.

Lire la suite de cette note via :
http://www.robeco.fr/actualites/2015/perf-obligataire.jsp

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation