Connexion
/ Inscription
Mon espace

Relèvement des taux directeurs : la Fed ne prendra aucun risque et va évoluer à petits pas

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Le cycle de reprise aux Etats-Unis traverse une phase de « maturation », caractérisée par des indicateurs économiques orientés positivement, mais moins vigoureux qu’au cours des dernières années. Dans ces conditions, la Reserve fédérale devrait rester pragmatique et piloter une hausse graduelle de ses taux directeurs à partir du mois de septembre. L’impact sur les taux obligataires américains devrait s’avérer modeste.
L’économie américaine semble reprendre son souffle à en croire les récents indicateurs conjoncturels, plus contrastés. La croissance du PIB américain est attendue à seulement +1% en rythme annualisé, alors que l’investissement des entreprises et l’indice d’activité PMI du secteur des services ont ralenti.

Pour Ronan Blanc, Gérant obligataire chez Quilvest Gestion, cette tendance est légitime après 6 années d’une reprise soutenue outre-Atlantique : « le cycle gagne en maturité et il est normal que la croissance soit un peu moins forte. Il faut aussi relativiser le ralentissement de l’activité, puisque des facteurs exogènes ont pénalisé l’économie américaine au premier trimestre, comme le renchérissement rapide du dollar, qui a impacté les entreprises exportatrices. La vague de froid ou les grèves dans les ports maritimes de la côte ouest ont également pesé sur l’activité industrielle ».

Moins rythmée, la croissance américaine devrait néanmoins rester bien orientée dans les mois à venir. « Les ménages sont en train de prendre le relai des entreprises dans le cycle économique. Leurs revenus disponibles augmentent par un ‘effet richesse’, lié à la valorisation de leur patrimoine immobilier et boursier, mais aussi par l’amélioration constatée des salaires. En conséquence, la consommation des ménages est au rendez-vous et va continuer de soutenir la croissance » analyse Ronan Blanc.

Le taux à 10 ans américain proche de 2,5% en fin d’année

Dans ces conditions, la Reserve fédérale ne va pas modifier sa ligne de conduite et la hausse de ses taux directeurs a de grandes chances d’être actée en septembre 2016. L’inflation, qui devrait se raffermir à mesure que les prix pétroliers se stabilisent, justifie le relèvement des taux. « La question n’est plus tellement de savoir quand la banque centrale va opérer ce resserrement, mais comment elle va le faire, à l’épreuve du temps » analyse le gérant. Car la stratégie monétaire de la Fed s’inscrit dans un environnement jamais éprouvé jusqu’ici : « Jamais un cycle d’expansion monétaire n’aura été aussi dense et n’aura duré aussi longtemps que celui de la Fed. Nous avons peu d’expérience quant aux effets d’une remontée des taux après un tel cycle, qui plus est dans un contexte où les autres grandes banques centrales ont une trajectoire contraire, d’assouplissement quantitatif ».

La banque centrale américaine va certainement mesurer la réaction de l’économie réelle et des marchés financiers après chacune des hausses de ses taux. « C’est pourquoi nous tablons sur un resserrement progressif et long. La Fed ne prendra aucun risque et va évoluer à petits pas, avec pourquoi pas, un relèvement de 25 points de base tous les trois mois. En ce sens, le scénario du resserrement brutal de 1994, qui avait fait plonger les marchés obligataires, ne se reproduira pas » estime le gérant.

L’équipe de Quilvest Gestion anticipe un niveau de 2,5% en fin d’année, pour le taux souverain américain à 10 ans, soit une hausse modérée de 60 points de base par rapport à son niveau actuel.

http://quilvestgestion.fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
De la bonne valorisation des entreprises non cotées, par Edulis

« En l'absence de marché organisé et de liquidité suffisante, s'interroge Philippe Lagarde, directeur général d'Edulis (spécialiste de l'accompagnement des PME de croissance et du conseil aux investisseurs), comment valoriser correctement une entreprise non cotée ? » Et de fournir des pistes.   Trois approches Valoriser une PME non cotée implique le suivi de critères objectifs afin de parvenir à un « légitime » équilibre et de fédérer les parties autour d'un projet ou d'une transaction....