Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les DRH inquiets des nouveaux textes relatifs à la formation professionnelle

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Selon une récente étude des cabinets Fidal et Amplitude, dirigeants et DRH sont inquiets des nouveaux textes relatifs à la formation professionnelle, jugés trop compliqués et générant une augmentation de leurs dépenses.

Le commentaire de Natacha de Saint Vincent, Directrice générale de Francis Lefebvre Formation.

« Dans l’esprit, la réforme est positive, puisqu’elle donne aux entreprises plus de liberté dans la déclinaison de leur plan de formation (choix des formats, choix des organismes, budgets alloués, etc.) et qu’elle les responsabilise, en particulier avec le dispositif des entretiens professionnels. Mais, dans les faits, la réforme ne correspond pas aux besoins des entreprises puisqu’elle réduit mécaniquement leurs financements pour plusieurs raisons :

- Là où l’entreprise avait, auparavant, pour ou via ses salariés, des possibilités de financement multiples pour des types de formation différentes (le DIF pour des formations courtes, la période de professionnalisation pour des formations plus longues et plus orientées « métier » et le CIF pour des formations qualifiantes), l’intégralité du financement (professionnalisation, CPF et CIF) est maintenant concentré sur la qualification, qui ne représente qu’une (petite) partie du besoin des entreprises et des salariés…

- Les systèmes de mutualisation par les OPCA, qui permettaient aux entreprises de financer des plans de formation supérieurs à leur investissement direct, n’existent plus. La conséquence est simple : les entreprises qui ne dépensent pas en formation continueront à ne pas dépenser, et celles qui dépensent devront soit dépenser plus pour dispenser les mêmes formations, soit réduire, de fait, leurs ambitions en termes de formation ;

- La mise en place des listes crée des confusions dans l’attribution des financements et rend d’autant plus complexe la mise en place du nouveau système. On peut néanmoins espérer que ce dernier point est passager et que les choses vont rentrer dans l’ordre.

En conclusion, pour que les salariés accèdent aux mêmes formations qu’avant, les entreprises devront concrètement dépenser plus. Etant donné les difficultés économiques actuelles, il est malheureusement à craindre que l’arbitrage soit plutôt de moins former les salariés. »

http://www.flf.fr/

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Bpifrance signe une convention pour accompagner les entreprises à impact social

Christophe Itier, Haut-Commissaire à l'Economie Sociale et Solidaire et à l'innovation sociale, a signé avec Bpifrance une convention de partenariat d'une durée de 3 ans visant à renforcer leur coordination pour accompagner le développement et la croissance des entreprises à impact social. Représentant plus de 200 000 entreprises, 2,3 millions de salariés et près de 10% du PIB en France, ce secteur constitue un levier majeur pour répondre de façon concrète aux défis sociétaux d'aujourd'hui et...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Appétence des ETI pour les dispositifs d’épargne salariale et retraite

Amundi, n°1 de l'épargne salariale et retraite en France publie, en partenariat avec le Groupe RH&M1, et le concours d'Audirep2, le baromètre 2018 consacré à la politique de rémunération et d'avantages sociaux des Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI). Cette nouvelle étude montre que les dispositifs d'épargne salariale et retraite sont au cœur des politiques de ressources humaines de pratiquement toutes les ETI interrogées. 97% des ETI proposent plus de 4 dispositifs d'Epargne Salariale &...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
La création d’entreprise ou d’activité, une envie qui anime près d’1 Européen sur 2

Avec 28% d'intention de création, la France a une marge de progression considérable ! Des résultats issus d'une enquête OpinionWay menée pour la 1ère fois à l'échelle européenne par l'Union des Auto-Entrepreneurs et des Travailleurs Indépendants (UAE) auprès de 5114 européens, dans 5 pays : France, Royaume-Uni, Allemagne, Espagne et Pologne. I - Une vraie dynamique de la création d'entreprise et du travail indépendant en France et en Europe Avec 28% de français désireux de créer, reprendre...