Connexion
/ Inscription
Mon espace

AllianzGI bénéficie de l'intérêt du marché pour les stratégies Smart Beta

ABONNÉS

La société d’investissement multi-classe d’actifs constate de la part des investisseurs un intérêt constant pour sa stratégie Best Styles. Initialement mise en œuvre en 1999 pour les actions internationales, l'offre Best Styles s'est ensuite étendue aux actions de la zone euro, aux actions européennes et aux actions américaines. Depuis fin 2012, les encours d’AllianzGI dans ces stratégies ont triplé pour atteindre 30 Mds€.


Un historique d'excellence

« Les investisseurs sont aujourd’hui nombreux à évaluer l'intérêt des stratégies actives par rapport aux approches passives. A cet égard, l’historique de performance de notre approche Best Styles parle de lui-même sur longue période et plaide largement en faveur de la gestion active », déclare Amine Benghabrit, Directeur commercial France d'AllianzGI.« C’est particulièrement le cas dans l’environnement actuel où, plus que jamais, un surcroit de performance peut permettre aux investisseurs de faire la différence pour atteindre leurs objectifs. »
Ainsi, au cours des 16 dernières années, la stratégie Best Styles actions internationales a surperformé l'indice MSCI World 14 fois et la stratégie européenne a battu son indice de référence 13 fois sur les 14 dernières années.


Tirer parti des primes de risque sur les actions

« Exploiter les primes de risques est une stratégie répandue, notamment sur le marché obligataire. En revanche la tendance est plus récente sur les marchés d’actions, et c'est le fondement de notre stratégie Best Styles », expliquent Klaus Teloeken et Benedikt Henne, co-responsables de l’équipe de gestionactions systématique d'AllianzGI et responsables de la stratégie Best Styles. « Il existe peu de facteurs qui influencent aussi régulièrement et fréquemment les actions que les primes de risque. Les performances des actions value, small caps ou momentum, par exemple, résultent de primes de risque liées au style d’investissement. Les actions qui présentent de telles caractéristiques de style offrent, en plus du risque de marché, une prime de risque structurelle qui peut se révéler fructueuse dans des proportions variables au fil du temps. Mais beaucoup d'investisseurs trouvent qu'il est difficile de diversifier efficacement les primes de risque value, croissance ou momentum au sein de leurs portefeuilles. »

Klaus Teloeken et Benedikt Henne observent que « certains investisseurs se concentrent sur des ETF actions value et voient leur performance relative pâtir d’une volatilité accrue. Il est en effet recommandé de panacher différents styles d'investissement pour obtenir une diversification optimale. Mais cette seule démarche ne suffit pas toujours, car les ETF Smart Beta peuvent se révéler parfois très corrélés les uns aux autres. C'est là qu'une solution intégrée comme Best Styles prend tout son sens : elle maintient constamment le potentiel de diversification des primes de risque, tout en réduisant la sensibilité au cycle économique. Comparable à des indices de Smart Beta, notre stratégie exploite les primes de risques, mais elle offre en outre une performance relative beaucoup plus stable grâce à une gestion minutieuse des risques. »

Pour les investisseurs institutionnels, les stratégies Best Styles ont aussi l'avantage d'être faciles à couvrir et à intégrer dans une allocation d'actifs ou une gestion de passif. Elles permettent également une gestion du risque overlay au moyen de produits dérivés. Avec une tracking error modérée et un bêta de 1, les stratégies Best Styles offrent le même profil de risque que leurs indices de référence et des performances supérieures, grâce à une « active share » (part active) élevée, répartie sur un ensemble varié de primes de style.

http://www.allianzgi.com/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Le Crédit Agricole lance « Trajectoires Patrimoine » : l’accès au conseil patrimonial, dès le 1er euro

En 3 ans, 2/3 des clients des Caisses régionales bénéficieront de ce conseil personnalisé, soit 14 millions de personnes. Le conseil réinventéLa démarche Trajectoires Patrimoine permet aux clients des Caisses régionales d'être accompagnés de façon globale, grâce à l'intégration des expertises financières et immobilières du groupe, et personnalisée par la co-construction de la proposition de valeur avec le conseiller. Une vision globale- de leur budget et de leur patrimoine : banque,...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Fonds patrimoniaux : notre sélection limite les dégâts

  Un gérant qui a une très longue expérience vient de déclarer qu'il n'a jamais vu une année comme 2018, avec de telles moins-values dans pratiquement toutes les classes d'actifs, le mouvement s'accélérant en fin d'année. Dans ces conditions, le repli trimestriel de 10,1 % enregistrée par notre liste de fonds patrimoniaux doit être relativisée.   Depuis la mise à jour du 4 octobre 2018, notre sélection patrimoniale a, notamment, été affectée par les reculs d'Amilton Global (particulièrement...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Petites capitalisations européennes, des opportunités selon RJAMI

Les petites capitalisations sont celles qui, l'an dernier, ont payé le plus lourd tribut à la baisse des marchés. Mais Louis de Fels et Edwin Faure, gérants des fonds Raymond James MicroCaps et Raymond James SmallCaps, deux des fonds de la gamme de Raymond James Asset Management International (RJAMI), ne jettent pas le bébé avec l'eau du bain !   Repricing du risque C'est essentiellement en raison de leur moindre liquidité et, aussi, parce que la pratique du small is beautiful a peut-être été...