Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

L’épargne salariale atteint 110 milliards d’€ d’encours au 31 décembre 2014

Soit, selon l'enquête annuelle publiée par l’AFG*, une hausse de plus de 5% par rapport au 31 décembre 2013, essentiellement en raison de la bonne tenue des marchés.


Répartition des encours :

- Les fonds d’actionnariat salarié à hauteur de 42,9 Mds€,soit 39% du total ;
- Les fonds « diversifiés », investis largement en actions, à hauteur de 67 Mds€,soit 61% du total.

Fonds solidaires en progression de 11% : actif passé de 3,7 Mds€ à 4,1 Mds€

Fonds ISR en progression de 19% : avec 30%de l’épargne salariale diversifiée, l’encours est désormais de 19,2 Mds€.

Les comptes de porteurs d’épargne salariale stables à près de 11 millions.

Les entreprises équipées sont en hausse de 3% : sur près de 290 000 quidisposent d’un plan d’épargne salariale, 283 000 comptent moins de 250 salariés souscripteurs d’épargne salariale, soit 10 000 de plus en un an.

Les versements sur des dispositifs d’épargne salariale en hausse de 4%, à 12,2 Mds€, se répartissent de la manière suivante :
- 3,6 Mds€. au titre de la participation,
- 3,5 Mds€ au titre de l’intéressement,
- 2,8 Mds€ au titre des versements volontaires des salariés, et
- 2,3 Mds€ au titre de l’abondement des entreprises.

Les rachats s’élève à 12 Mds€, soit un solde net de souscription en équilibre positif à + 200 M€contre un solde net de souscription négatif de 3,5 Mds€ en 2013 dû essentiellement à la mesure contestable de déblocage exceptionnel de l’épargne salariale.

Sur les 110 Mds€ de l’épargne salariale, les PERCO représentent 10,3 Mds€ (+ 20%). La croissance de leur actif net s’explique principalement par le très bon niveau des souscriptions nettes à 1,3 Mds€.


Principaux cas légaux de déblocage anticipé
 :

- cessation du contrat de travail, avec un montant moyen débloqué de près de 4 868€ pour près de 277 000 salariés, et
- achat de la résidence principale pour 137 000 foyers leur permettant de financer l’investissement à hauteur de 11 420€ en moyenne.
Viennent ensuite, loin derrière, le mariage ou la signature d’un pacte civil de solidarité (51 600 cas), le décès (19 500), l’arrivée du 3ème enfant (11 800),  l’invalidité, la création ou reprise d’entreprise, le surendettement, et le divorce.


L’AFG se réjouit qu’un bon nombre de ses propositions et de celles du Copiesas soient reprises dans le projet de loi Macron actuellement en discussion au Parlement et espère que ces mesures figureront dans le texte définitif, permettant ainsi d’étendre le bénéfice de l’épargne salariale à davantage de salariés et de mieux financer l’économie nationale.

*L’AFG (Association Française de la Gestion financière) représente les professionnels français de la gestion d’actifs. Elle gère plus de 3 200 Mds€ d’actifs, dont 1 600 Mds€ sous forme de fonds de droit français et 1 600 Mds€ en gestion sous mandat et fonds de droit étranger.

www.afg.asso.fr 


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation