Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Malgré un « moral économique » en berne, les Pros croient en leur métier et leur valeur.

Baromètre réalisé en partenariat avec BVA et Les Echos auprès de travailleurs indépendants (artisans, commerçants, professions libérales) et de dirigeants de très petites entreprises.

Aviva France, assureur vie, épargne, retraite, santé, dommages et prévoyance, lance le « baromètre du moral économique des Pros », afin de mieux cerner les sujets de préoccupation de ses client concernant leur avenir et de faire ainsi évoluer ses offres.

Des « Pros » plutôt pessimistes face à la situation économique de leur activité. Si la majorité des Pros est pessimiste à 57% face à la situation économique de leur activité, ce pessimisme est encore plus marqué pour les professionnels de l’industrie à 74%.

Des inquiétudes focalisées sur l’impact de la crise économique, l’évolution de la fiscalité et les risques liés à leur statut. L’impact de la crise économique constitue la principale inquiétude des professionnels pour 32% ; les professionnels du commerce sont les plus inquiets (47%) ; les artisans ont une appréhension toute particulière concernant l’évolution de la fiscalité (23%) ; les professionnels de la santé (35%) sont préoccupés par l’évolution de l’environnement réglementaire de leur profession.

Conséquence directe de la prise en considération de ces risques, les Pros ont des attentes fortes en matière de protection :

Avoir une meilleure protection en cas d’accident, d’incapacité et d’invalidité apparaît comme la principale priorité (34%) en particulier pour les cafés, hôtels, restaurants (41%) et pour les artisans (38%).

Mieux préparer sa retraite arrive en deuxième priorité (33%), particulièrement pour les professionnels de l’automobile (48%).

Disposer d’une meilleure couverture santé est la troisième priorité des pros (29%) et même la première des professionnels de l’industrie (44%).

Malgré la crise, les Pros sont satisfaits de l’exercice de leur profession et ils en sont fiers. Ils sont fiers de leur métier : 6 sur 10 conseilleraient leur métier à un jeune ; ils sont même 7 sur 10 chez les professionnels de la santé et des services.

Les pros ont une bonne connaissance des attentes de leurs clients à leur égard et de l’image de leur profession auprès du grand public. Ils estiment à 67% que la qualité de leur travail est le premier critère de satisfaction de leurs clients, critère encore plus marqué chez les professionnels de la construction (84%). Un avis majoritairement partagé par 90% des Français.

Quant à leur image auprès du grand public, 80% sont convaincus qu’elle est bonne et 7 français sur 10 leur donnent raison.

 

 

Lire la suite...


Articles en relation