Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les entreprises familiales sont-elles sous endettées ?

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Avec sa dernière publication intitulée « Endettement des entreprises familiales : vers un nouveau paradigme », l’EDHEC Family Business Centre et l’EDHEC Financial Analysis and Accounting Research Centre invitent les entreprises familiales à réviser leurs conjectures concernant leurs taux d’endettement.

Déterminer le niveau optimal d’endettement relève de la quête du Graal, tant pour le monde des entreprises que l’univers académique. En effet, la crise qui sévit depuis 2008 a renforcé l’attrait pour ce sujet, compte tenu de la raréfaction des ressources financières et de la baisse de rentabilité des entreprises, qui réduit à due concurrence l’autofinancement.

Dans un tel contexte, de nombreuses sociétés familiales en quête de croissance se sont retrouvées confrontées à une problématique structurante :
- Les caractéristiques intrinsèques des entreprises familiales justifient-elles un niveau d’endettement structurellement inférieur à celui observé chez leurs pairs non familiaux ?
- Au regard du niveau actuel historiquement bas des taux d’intérêts, les entreprises familiales sont-elles suffisamment endettées ?
- Les classiques paradigmes sur la structure financière ne sont-ils pas fragilisés dans ce nouvel environnement de taux ?

Pour traiter cette problématique, il est nécessaire selon l’EDHEC, de repenser la théorie financière moderne en considérant deux dimensions additionnelles : la pérennité de l’entreprise et celle de son contrôle. Dès lors, le traditionnel critère de décision de la structure financière reposant sur le couple rendement-risque est relégué au second plan, la double contrainte de pérennité étant prioritaire sur toutes les décisions. A cet effet, les auteurs analysent les critères présidant au choix de la structure financière des entreprises familiales, puis mettent en exergue les éléments explicatifs de cette structure financière.

Dans le nouveau contexte historiquement bas des taux d’intérêts où certaines entreprises familiales se financent à un coût inférieur à 1% par an sur une période de 5/7 ans, le paradigme de la détresse financière devient probablement moins contraignant. Cette étude répond ainsi à la question de savoir si les entreprises familiales sont suffisamment endettées.

Plus d'information : http://www.edhec-family-business.fr

 

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Mauvaises performances du marché mondial des fusions et acquisitions, sauf en Europe

Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un 4ème trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l'observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 M$ et plus de 10 Mds$ ont sous-performé l'indice  mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services, au...