Connexion
/ Inscription
Mon espace

Marché des bureaux à Nancy : hausse de 40% avec 41 850 m² placés en 2014

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

« Cette belle performance correspond aux perspectives annoncées, en raison de la mise sur le marché d’immeubles neufs, tels que Skyline sur les Rives de Meurthe, et d’importantes opérations en compte propre en 2014 » précise Nancy Spann, Directeur de BNP Paribas Real Estate Transaction à Nancy.

1/ Les transactions ont globalement progressé, tirées par le marché des grandes surfaces, soit 9 transactions supérieures à 1 000 m² (VNF, Caisse d’Epargne, Agence Régionale de Santé ou Pôle Emploi). Les transactions les plus importantes ont été réalisées sur le secteur « Nancy Centre » qui représente 26% du volume annuel placé, suivi des Rives de Meurthe avec 16%.
Le marché du neuf est en hausse de 36% par rapport à la moyenne des cinq dernières années avec 16 800 m² placés traduisant ainsi le souhait des utilisateurs de privilégier les immeubles fonctionnels répondant aux nouvelles normes et dans lesquelles les charges seront mieux maîtrisées.
Le marché du seconde main progresse de 24% avec 25 064 m² placés. A noter, la transaction moyenne s’établit à 367 m².


2/
Des valeurs globalement baissière, notamment dans le Centre-ville où les valeurs locatives moyennes varient entre 115€ HT/HC/m²/an pour les bureaux de seconde main, et 140€ HT/HC/m²/an pour les bureaux neufs. Ce chiffre s’explique essentiellement par le manque de locaux neufs immédiatement disponibles. En périphérie, les valeurs locatives moyennes sont en légère hausse dans le neuf et s’élèvent à 145€ HT/HC/m²/an tandis que la valeur prime peut atteindre 180€ HT/HC/m²/an. Les valeurs dans le seconde main sont en légère baisse pour une valeur moyenne de 101€ HT/HC/m²/an.


3/ L’offre disponible à un an, représentant 63 500 m², a diminué
de 4% en 2014, mais elle reste supérieure de 3% à la moyenne sur cinq ans. Elle se répartit à hauteur de 15% pour le neuf et de 85% pour le seconde main. Si l’offre se maintient pour les bureaux de seconde main d’une année sur l’autre, l’offre neuve est en retrait pour la deuxième année consécutive (-22%).
La périphérie concentre 80% de l’offre disponible à un an qui augmente légèrement, en attendant le développement de grands projets sur le quartier Nancy Grand Cœur.
Nancy Centre représente 33 offres, quasi exclusivement de seconde main (97%), pour un volume de 13 605 m², en forte augmentation par rapport à 2013.
Le secteur des Pôles tertiaires représente 43 offres pour un volume de 31 551 m² dont 73% de surfaces de seconde main. Ce secteur concentre l’essentiel de l’offre neuve et représente à lui seul 92% des surfaces neuves disponibles à un an. Sur le Technopôle de Brabois, l’offre progresse pour la quatrième année consécutive (+11%) et atteint 15 343 m². Elle est exclusivement constituée d’offres de seconde main.


4/ L’offre neuve immédiatement disponible ne représente que 6 500 m² et seuls 3 900 m² déjà pré-commercialisés sont en cours de développement sur Les Rives de Meurthe (Skyline, en cours de réalisation par ADIM, Vinci Immobilier). L’ensemble des projets représente 9 000 m², tous liés au Quartier d’Affaires de Nancy Grand Cœur, dont les premiers immeubles pourraient être livrés en 2017, en fonction de leur pré commercialisation, dont la 1ère tranche de l’ilot D, 3 300 m² développé par Frank Immobilier et un autre programme de 3 000 m² développé par Cirmad.
D’autres projets vont animer le marché : l’ORIGIN (6 300 m²) développé par la Foncière des Régions sur Nancy Grand Cœur, le programme Océanis (2 800 m²) développé par Eccologia sur Maxéville, l’immeuble Les Vergers du Plateau (3 000 m²) développé par Frank Immobilier sur le plateau de Haye, l’immeuble Place de Padoue – ARTEM (2 000 m²) développé par Immobilière Georges, l’immeuble Oméga (4 800 m²) à Laxou - St Joseph ainsi que la 2ème tranche du programme Skyline (2 000 m²) sur les Rives de Meurthe, tous deux développés par ADIM. 


5/ Le volume des demandes auprès de BNP Paribas Real Estate
progresse de 21% pour atteindre 40 850 m². 76% concernent les surfaces inférieures à 500 m², ce qui fait de Nancy un marché de petites surfaces avec une demande moyenne de 338 m². Après quatre années de progression, la demande de centre-ville est en retrait et représente 43% du volume exprimé. « L’attentisme des PME a été compensé par des restructurations et des regroupements de services des grandes entreprises ou du secteur public, qui souhaitent rationaliser et restructurer leurs implantations. Ce phénomène permet de profiter de mesures d’accompagnement d’un marché plutôt offreur », ajoute Nancy Spann.


6/ Le volume global d’investissement s’élève à 138 M€, marqué par des ventes importantes en commerce, comme le centre commercial Saint-Sébastien de 24 000 m² pour 131,7 M€. Ce volume est en hausse de 146% par rapport à la moyenne sur 5 ans. L’absence de l’offre neuve de bureaux de qualité en 2014 n’a pas permis d’attirer les investisseurs institutionnels. Ainsi, les 7 M€ investis ont concernés des immeubles de seconde main vendus à des investisseurs privés. « La mise sur le marché de programmes neufs comme la 2ème tranche de l’immeuble Skyline sur le quartier Rives de Meurthe et les immeubles, tels que L’Origin, situés sur le quartier Nancy Grand Cœur qui poursuit son développement à proximité de la gare TGV, permettra d’améliorer les scores en 2015 », conclut Nancy Spann.

Plus d’informations : www.realestate.bnpparibas.com

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation