Connexion
/ Inscription
Mon espace

Quand Wall Street se transforme en quartier résidentiel

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Quartier d’affaires de Manhattan comptant les sièges américains de grands établissements financiers mondiaux, le « Financial District » (surnommé « FiDi », où se trouve la rue « Wall Street », abritant la Bourse de New York) connait une profonde mutation depuis la sortie de terre du One World Trade Center, surnommé la « Freedom Tower ».

Bouillonnante la journée, mais calme le soir et les week-ends, cette partie de la ville se transforme peu à peu, face à la demande constante d’acquéreurs de logements, mais aussi de locataires, soucieux d’habiter près de leur bureau.
« Beaucoup d'immeubles de bureaux désertés par les entreprises suite aux événements du 11 septembre ont récemment été convertis en condominiums résidentiels (copropriétés), explique Victor Pagès, fondateur de My US Investment, Cabinet de conseil en investissement immobilier aux Etats-Unis. Alors, si le quartier est moins animé que d’autres à New York, il offre néanmoins une vie sociale de plus en plus satisfaisante : bars et restaurants y sont de plus en plus nombreux et la proximité de Battery Park, face à la Statue de la Liberté, compte parmi ses meilleurs atouts.

Les étrangers et notamment les Français, s’intéressent particulièrement à ce quartier. Ils sont également sensibles à un avantage non négligeable : l’aménagement de charges. En effet, afin que celles-ci ne soient pas un frein à l’acquisition, certains immeubles très récents du Financial District garantissent une taxe d’habitation faible pendant une durée de 5 à 10 ans. Ce programme d’abaissement des taxes résulte d’un partenariat entre les promoteurs et la municipalité de New York. »

Exemple d’un investissement dans le « FiDi » :
- 500 000$ pour un studio
- 1M$ minimum pour un appartement avec 1 chambre
- 2,4 M$ pour un appartement de 2 chambres

http://www.myusinvestment.com/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier de luxe : clignotants au vert-dollar chez les « gilets gold »

Loin des préoccupations du Grand débat national, les millionnaires et milliardaires internationaux continuent de prospérer et d'acquérir de l'immobilier. Focus sur cette population peu nombreuse mais très active. Toujours plus riches, toujours plus nombreux : ça va bien pour les High Net Worth Individuals (HNWI, plus de 3 millions de dollars de patrimoine, soit 2,6 millions d'euros) et encore mieux pour les Ultra-HNWI (plus de 30 millions de dollars de patrimoine). Le nombre de ces derniers,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Les taux bas se maintiennent

La météo des taux de Cafpi  Comme pressenti, les taux de crédit immobilier restent bas en ce début d'année : en janvier les taux effectivement pratiqués ont été de 0,84% sur 10 ans, 1,09% sur 15 ans, 1,29% sur 20 ans et 1,50% sur 25 ans. « Le maintien des taux à ce bas niveau permet à l'activité de se maintenir en janvier. On assiste d'ailleurs à une situation exceptionnelle avec des taux qui se maintiennent au niveau de l'inflation. Cette situation devrait perdurer dans les mois à venir »,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Explosion des encours de crédits immobiliers : merci les taux bas !

Selon la Banque de France, l'encours de crédits immobiliers avait atteint 1 003 Mds€ à fin novembre 2018. Un chiffre jamais atteint auparavant et qui représente l'équivalent de la moitié de la dette de l'État. Ce chiffre record s'explique bien évidemment par les taux de crédits immobiliers très bas qui poussent toujours les emprunteurs à emprunter massivement et ce, même malgré l'augmentation des prix de l'immobilier. « Aujourd'hui le crédit immobilier reste le seul outil de captation de...