Connexion
/ Inscription
Mon espace

La recherche de conseils patrimoniaux et fiscaux, principale préoccupation des clients

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Synthèse et analyse de la 2ème édition de l’Observatoire de la banque privée lancé en mars 2014 


1/ Une clientèle qui confirme ses attentes en conseils patrimoniaux et services sur mesure

La recherche de conseils patrimoniaux et fiscaux arrive en tête des motivations pour devenir client d’une banque privée (67%) et devance la recherche d’une rentabilité élevée (60%). Une de leurs préoccupations majeures est de sécuriser leur patrimoine à long terme. « En 2014, l’environnement macro-économique, juridique et fiscal mouvant a renforcé un climat d’incertitude et de doutes auprès de la clientèle. Il est légitime que face à cette complexité conjoncturelle le client s’oriente vers celui qui puisse le conseiller au mieux faute de visibilité et de stabilité. Les banques privées ne sont pas dans des logiques de vente mais plus sur l’écoute, le conseil et l’accompagnement du client dans tous les moments clés de sa vie. Le conseil patrimonial et fiscal est considéré comme l’atout phare des banques privées car favorise une relation intuitu personae avec le client » précise Tanguy Polet.


2/
La Banque privée : une image positive qui se confirme aux yeux de la clientèle fortunée

Les évocations positives spontanément associées aux banques privées sont en progression. Elles concernent principalement la qualité du service (personnalisation, sur mesure, discrétion) et la performance de la gestion (professionnalisme et expertise).
Par rapport à l’année dernière, les banques privées sont moins perçues comme des établissements qui incitent à la fuite de capitaux à l’étranger (37% en 2015 v/42% en 2014). Ce taux en baisse démontre clairement que l’image des banques privées a évolué.


3/ Banque privée vs banque de détail : l’écart continue à se creuser

Les chiffres tendent largement en faveur de la banque privée : les non clients et clients des banques privées reconnaissent à 69% qu’elles délivrent une meilleure assistance en matière d’organisation patrimoniale et fiscale (+8 points), à 64% qu’elles offrent une meilleure qualité de service (+5 points) et à 58% une meilleure offre de produits.


4/
Une meilleure relation entre les clients et les banques privées

81% des clients de banques privées estiment que leur relation avec leur banquier est globalement satisfaisante contre 65% l’an dernier (+16 points v/2014). « Sur ce point, nous avions alerté le marché l’année dernière. Au vu de la progression des chiffres cette année, le secteur a réagi ! » se réjouit Tanguy Polet.


5/ Une demande de rendements croissants avec une prise de risque maîtrisée

Les personnes interrogées ne semblent pas vouloir prendre plus de risques que la moyenne des français. Cependant, vu la faible rémunération des produits sans risque, ils sont en recherche avant tout de produits financiers assortis de coussins de protection car ils sont toujours dans une dynamique de préservation de leur patrimoine.

www.swisslifebanque.fr

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation