Connexion
/ Inscription
Mon espace

83% des DAF français réticents à embaucher un ‘job zappeur’

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Job zapping : changer souvent de travail est-il bien vu ou rédhibitoire ?

Si effectuer toute sa carrière dans une même entreprise semble de plus en plus appartenir au passé, le changement trop fréquent d’emplois n’est pas pour autant bien accepté par les employeurs en France. En effet, selon l'étude menée pour Robert Half, leader mondial du recrutement spécialisé, zapper régulièrement de job reste rédhibitoire pour une majorité de Directeurs Administratifs et Financiers

83% des DAF sont prêts à éliminer un candidat sous prétexte qu’il est un job-zappeur.
A l’heure de la mobilité professionnelle, volontaire ou forcée, les réticences à l’égard des personnes changeant régulièrement d’emplois demeurent souvent fortes. Malgré un contexte économique peu favorable à des carrières longues et stables, les passages d’entreprises en entreprises font l’objet d’un a priori voire de préjugés ancrés. Ils peuvent être interprétés comme de l’instabilité, de l’incapacité à s’adapter ou à s’engager.


3, c’est le nombre de changements de postes sur 10 ans à partir duquel 88,5% des DAF considèrent qu’un salarié est un job-zappeur.
Pour les employeurs, être un job-zappeur fait écho à de nombreux désavantages. Le salarié potentiel peut être rapidement perçu comme difficile à fidéliser et/ou instable. Cela pose aussi très souvent la question des compétences non reconnues par les précédents employeurs.


Or, au regard du marché du travail actuel, avoir 3 expériences professionnelles différentes en 10 ans (29,5% des DAF)  ne semble pas hors normes.
Au-delà des paramètres de salaire, changer régulièrement d’emploi peut s’avérer bénéfique pour sa carrière avec l’acquisition de nouvelles compétences et d’une expérience accrue et diversifiée. Ces postes successifs au sein de différentes entreprises peuvent aussi être le signe d’une attractivité professionnelle de la personne, alors qu’a contrario rester trop longtemps à un même poste dans une entreprise peut être perçu comme une difficulté à progresser dans une carrière.

Plus d’informations : www.roberthalf.fr

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Mauvaises performances du marché mondial des fusions et acquisitions, sauf en Europe

Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un 4ème trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l'observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 M$ et plus de 10 Mds$ ont sous-performé l'indice  mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services, au...