Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le Kenya détruit ses stocks d'ivoire

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Brassant près de 15 milliards d'euros de revenus annuels, le trafic d'animaux sauvages est aujourd'hui la quatrième activité criminelle la plus lucrative au monde juste derrière le trafic de drogues, de contrefaçons et la traite d'êtres humains.

Le Kenya a hier réaffirmé son engagement dans la lutte contre le braconnage et le trafic d'espèces sauvages en incinérant 15 tonnes d'ivoire.

Le brasier a été allumé par M. Uhuru Kenyatte, Président de la République du Kenya, sur le site de destruction d'ivoire du parc national de Nairobi, à l'endroit même où deux de ses prédécesseurs (Mwai Kibaki et Daniel Moi) avaient respectivement détruit 5 tonnes en 2011 et 12 tonnes en 1989. La cérémonie de 1989 avait attiré l'attention des médias et favorisé l'interdiction du commerce international de l'ivoire instaurée en 1990.

« Le Kenya continue d'être le fer de lance de la luttecontre le braconnage. Cette destruction veut montrer que l'ivoire n'a de valeurquepour les éléphants. En brûlant son stock d'ivoire, le Kenya contribue demanière significative à la mobilisation internationale qui se traduira un jour ou l'autre par la fin du commerce de l'ivoire », a déclaré Azzedine Downes, Directeur général d'IFAW.

La destruction de ces stocks d'ivoire s'inscrit dans le contexte d'une explosion sans précédent du braconnage des éléphants, suscité par le trafic de l'ivoire. On estime que plus de 35 000 éléphants sont tués, en moyenne, chaque année en Afrique. Pis, les quantités d'ivoire de contrebande saisies augmentent d'année en année à l'échelle mondiale : 24,3 tonnes en 2011, 30 tonnes en 2012 et 41,5 tonnes en 2013. La majeure partie de l'ivoire illégal est destinée à l'Asie, en particulier à la Chine, où cet « or blanc » tant convoité a connu une augmentation considérable de sa valeur en tant que véhicule d'investissement.

La destruction de l'ivoire kenyan coïncide avec la célébration de la deuxième Journée mondiale de la vie sauvage, une initiative du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE), avec la journée d'hommage à Wangari Muta Maathai, lauréate du prix Nobel de la paix, pour sa contribution à la protection de l'environnement, et enfin avec la Journée africaine de l'environnement.

Dans le cadre d'une initiative internationale visant à renforcer les capacités de lutte contre le trafic de faune sauvage, IFAW forme les forces de l'ordre dans de nombreux pays d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Asie, d'Océanie et des Caraïbes.

Source : www.ifaw.org

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Alerte JNA : l’état de santé auditif des jeunes est inquiétant

A 3 semaines de la 22e Journée Nationale de l'Audition, l'association JNA - Association d'alerte et de plaidoyer agissant depuis 22 ans en France - lance une alerte aux pouvoirs publics et aux acteurs de la santé sur l'état de santé des jeunes. Déjà en 2017, l'enquête Ifop - JNA « Smartphone : ami ou ennemi de notre santé auditive ? » apportait un éclairage fort inquiétant, questionnant l'impact des pratiques toxiques d'écoute de musique via les oreillettes sur la santé, en regard de l'enquête...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...