Connexion
/ Inscription
Mon espace

Marché de l’immobilier d’entreprise : 2014 parmi les trois meilleures années depuis 2000

A la Une - Brique par Brique
ABONNÉS

Le 4ème trimestre et la finalisation effective de grosses transactions en décembre ont été décisifs à la clôture de l’exercice 2014, plaçant l’année bien au-delà des prévisions avec 22,5 Mds€ investis.

Les montants engagés progressent de 50% sur un an et s’approchent des records des années « fastes » de 2006 et 2007, dans un contexte et des conditions, notamment d’accès à la ressource, toutefois très différents.

Le ton a été donné dès le 1er semestre, plaçant l’année sous le signe des méga-deals. Tous les ingrédients concourant à des volumes d’investissement élevés ont été réunis en 2014 : un spread inédit entre taux obligataire et taux de rendement immobilier, des opportunités assez rares de mise sur le marché d’actifs et de portefeuilles commerciaux en taille et en budget, des liquidités toujours très abondantes, et une diversité d’acteurs qui s’est encore étoffée. Ainsi, le total des 10 transactions phares de 2014 pèsent 8 Mds€, soit 36% du total investi.

L’activité locative tertiaire a continué, quant à elle, son mouvement de rationalisation et de modernisation immobilière des grands utilisateurs. Ainsi, l’année 2014 s’est clôturée sur un score haussier de 15%, à 2,1 millions de m² de bureaux placés en Ile-de-France. En termes de volumes, 2014 s’analysera surtout comme une année de rattrapage d’activité, succédant au plus mauvais millésime de la décennie. Et, même avec ce score, le volume annuel reste encore inférieur de 8% par rapport à la moyenne décennale.

Parmi les tendances saillantes de l’année 2014, on remarque que les pôles d’affaires tertiaires les plus établis (Paris et la Défense) ont bénéficié de la reprise de la demande placée. Cette reconquête des utilisateurs tertiaires s’est souvent faite au prix d’efforts significatifs sur les loyers réels, remises qui se sont généralisées et systématisées, permettant très souvent de débloquer des situations de vacance locative.

On observe aujourd’hui que les problématiques d’adaptation à la demande des grands utilisateurs se résolvent par l’accroissement du parc immobilier tertiaire francilien, pourtant déjà au 1er rang européen avec 53 millions de m². Cela peut être observé comme un facteur de fragilité, alors que l’offre immédiate a dépassé la barre des 4 millions de m², niveau équivalent à celui de la crise de 1994

Les volumes d’investissement devraient être supérieurs en 2015 à ce qu’ils étaient en 2014, avec une prévision raisonnable de 22 à 24 Mds€. Si le contexte financier de 2015 reste très différent de celui de 2007, on ne peut s’empêcher d’attirer l’attention sur quelques facteurs de risques tenant aux conditions même du marché : l’abondance d’acteurs sur le marché, leur cristallisation sur les mêmes actifs core, concourant à exercer une pression sur les prix, laissent à penser qu’il y a risque de dé-corrélation entre les spécificités de la classe d’actif immobilière (notamment le sous-jacent du marché locatif et la liquidité du placement), et l’approche purement financière de l’allocation d’actifs.

Ce risque pourrait être tempéré par un marché locatif des bureaux en voie d’assainissement, profitant de la reprise annoncée pour atteindre un volume annuel de demande placée légèrement supérieur en 2015, autour de 2,2 millions de m².

www.creditfoncierimmobilier.fr

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
[Esteval-infos] Les interviews, analyses et sélections de la semaine

  Epargnons Responsable ! La Bulle des Entrepreneurs Brique par brique Au sommaire de nos publications cette semaine, 57 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Le point de marché mensuel de Michel Lemosof ISR et performance M&G obtient le Label ISR français pour 3 de ses fonds  BNP Paribas AM renforce sa politique d'exclusion dans le secteur du charbon Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre sélection de fonds « dynamiques »...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
[Esteval-infos] Nos dernières interviews, analyses et sélections

    Epargnons Responsable ! La Bulle des Entrepreneurs Brique par brique Au sommaire de nos publications cette semaine, 46 articles (accès libre et accès abonnés) dont : [Les entretiens d'Esteval] Serge Harroch, Euclide Financement Gestion d'actifs responsable : l'UBP et l'empreinte écologique du secteur du luxe Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Quel Brexit pour les acteurs de la gestion d’actifs ?

Par Leïla Sekkat, consultante senior et Alexandre Lacaze, Principal responsable de la Practice Compliance et Régulation au sein du cabinet de conseil Alpha FMC.  Les accords récents entre les autorités britanniques et européennes avalisent le schéma de délégation de gestion par une entité basée dans l'UE à un gérant britannique. Certains acteurs anglo-saxons doivent renforcer leurs moyens déployés en Europe Continentale. La perspective d'un « no deal » prenant de la consistance à la veille du...