Connexion
/ Inscription
Mon espace

Succès croissant des comparateurs d’assurances

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Suite aux déclarations du GEMA*, les six comparateurs d’assurances réunis au sein du GCA** proposent aux mutuelles d’échanger pour comprendre leurs préoccupations et sont ouverts à l’idée de garanties supplémentaires reposant sur trois piliers :
- opportunités commerciales apportées aux assureurs,
- service rendu aux consommateurs, ainsi que
- obligations et engagements stricts en termes de transparence et d’indépendance.


Des opportunités pour les assureurs comme pour les consommateurs

Les consommateurs plébiscitent les comparateurs, précisément parce qu’ils ne comparent pas seulement les prix mais aussi les garanties et les services. 78% des utilisateurs estiment ainsi que les comparateurs proposent le meilleur choix en fonction de leur profil et de leurs besoins (TNS Sofres janvier 2015).
Les comparateurs apportent des clés de lecture claires et simples dans un univers complexe et technique. Dans 60% des cas, ce n'est pas l'offre la moins chère qui est retenue, preuve que la tentation du "low cost" n'existe pas en assurance comme elle peut exister dans d'autres comportements d'achat. Les garanties et la marque restent déterminantes dans le choix de l’assuré.


Dialoguer pour envisager des garanties supplémentaires

Les comparateurs sont soumis à un encadrement réglementaire strict (ACPR, CNIL, DGCCRF…) au-delà duquel ils sont déjà allés en souscrivant des engagements auprès du CCSF. Face aux préoccupations exprimées par le Gema, les membres du GCA sont totalement ouverts au dialogue pour bien mesurer les préoccupations des mutuelles, leur apporter les éclaircissements nécessaires sur leur fonctionnement et sont prêts à prendre des engagements supplémentaires si nécessaire.
La transparence est, avec l'impartialité, au cœur de la vocation et du modèle économique des comparateurs d’assurances. A l’évidence, les consommateurs se détourneraient d'outils qui leur rendraient un service biaisé, de même que les assureurs refuseraient de faire appel à des comparateurs qui privilégieraient un concurrent.

*GEMA (Groupement des entreprises mutuelles d’assurance) est le syndicat professionnel des mutuelles d’assurance. Il défend une vision mutualiste des questions d’assurance auprès des pouvoirs publics nationaux et européens et des organismes professionnels. http://www.gema.fr/

**GCA (Groupement des Comparateurs d’Assurances), créé en janvier 2015, rassemble six comparateurs d’assurances et deux comparateurs de crédit : Devis Mutuelle, Hyperassur, KelAssur, LeLynx.fr, MisterAssur, Mutuelle Conseil, Banquissima et Kredity. Les membres du GCA représentent plus de 6 millions de devis effectués chaque année.

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation