Connexion
/ Inscription
Mon espace

Nouvelles règles sur l’équivalence des garanties en assurance emprunteur

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Dans le prolongement des dispositions prévues par la loi Hamon, le Comité Consultatif du Secteur Financier (CCSF) s’est prononcé en début d’année pour faciliter la comparaison des garanties proposées par les contrats d’assurance emprunteur. MetLife France, un des spécialistes historiques du marché de l’assurance emprunteur individuelle, se félicite de l’avis publié le 13 janvier.

Afin de poser des règles d’équivalence claires entre les contrats d’assurance emprunteur, le CCSF a établi une liste limitative des caractéristiques des garanties minimales exigibles de la part des établissements prêteurs auprès des emprunteurs. Cette liste, qui compte aujourd’hui 18 critères, pourra être actualisée tous les ans par les professionnels et après avis du CCSF.
Pour Joël Farré, Directeur général de MetLife France : « […] Il reste à savoir si les consommateurs seront sensibles à cette mise en concurrence dans les prochains mois. Les courtiers auront à n’en pas douter un grand rôle dans cette sensibilisation auprès des consommateurs. »

Dans les prochaines semaines, chaque établissement bancaire devra rendre public 11 critères de garanties minimales obligatoires (décès, PTIA, invalidité et incapacité), sélectionnés à partir de la liste limitative dressée par le CCSF. Concernant les garanties non obligatoires (garantie perte d'emploi), les établissements bancaires pourront sélectionner jusqu’à 4 critères supplémentaires parmi 8 critères définis par le CCSF.

A compter du 1er mai 2015, entre 11 et 15 critères de garanties minimales devront donc être communiqués aux futurs emprunteurs. Egalement, à compter de cette date, ils pourront s’appuyer sur cette liste de garanties minimales pour comparer les offres d’assurance de prêt disponibles.
De leur côté, les établissements bancaires devront n'utiliser, pour motiver tout refus d’équivalence, que des caractéristiques appartenant à la liste des critères qu’ils auront retenus préalablement. Des dispositions complémentaires de la loi Hamon entreront en vigueur le 1er octobre 2015 ainsi qu'un bilan d'application prévu début 2016.

En savoir plus : www.metlife.fr  ou www.metlife.com

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
« European Sustainable Infrastructure Debt », investir dans la dette infrastructure

Lancé par NN Investment Partners (NN IP), le fonds NN (L) European Sustainable Infrastructure Debt* vient renforcer la gamme durable de NN IP et répond à la demande croissante d'investissement dans des actifs réels. La dette infrastructure est largement perçue par les investisseurs comme particulièrement attractive car elle offre des rendements convaincants, ajustés au risque, et présente par la même occasion des avantages sociaux, environnementaux et économiques, générés par les principaux...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Placements 2019 : l’immobilier et le non coté privilégiés ?

Une analyse d'Olivier Grenon-Andrieu, Président d'Equance L'année 2018 a été marquée par un net repli des marchés actions. Ce phénomène vient rappeler aux investisseurs à quel point il est utile de diversifier ses placements sur d'autres classes d'actifs, en particulier l'immobilier et le non coté, qui peuvent offrir des rendements élevés et décorrélés des marchés financiers.  Beaucoup d'investisseurs ont eu du mal à faire fructifier leur épargne au cours de l'année passée. En cause : le...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Expatriés, les oubliés de Bercy ?

Tribune d'Olivier Grenon-Andrieu, président d'Equance Alors que les débats animent encore les bancs du Parlement en cette fin d'année, l'un des textes emblématiques du dernier trimestre, le projet de loi de finances 2019 (PLF) a été voté au Sénat en première lecture avant son retour devant l'Assemblé nationale actuellement. Les quelques 2 millions de français établis à l'étranger sont rejoints chaque année par 3% de nouveaux expatriés auxquels il convient d'ajouter environ 500 000 français non...