Connexion
/ Inscription
Mon espace

[A l'écoute des gestions ] Les faibles prix du pétrole sont un stimulant pour l’économie mondiale

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Alors que le prix du baril de pétrole a chuté de moitié en 2014, non sans conséquences, Asoka Wörhmann, CIO de Deutsche AWM, commente : « La chute du prix du pétrole devrait initialement stimuler l’économie mondiale et nous devrions constater assez rapidement une augmentation des dépenses de consommation des ménages. Les conséquences négatives du déclin des investissements ne devraient se répercuter que plus tard. »

Il ajoute également : « Les conséquences les plus néfastes des faibles prix du pétrole se répercuteront au niveau sociétal dans les pays qui dépendent essentiellement de l’exportation du pétrole et qui sont également fragiles à des niveaux politiques et financiers.» Pour de nombreux pays exportateurs, ces exports représentent une grande proportion du PIB. En plus des difficultés économiques, des pays comme la Colombie, le Venezuela, le Kazakhstan, l’Algérie, l’Angola, l’Arabie-Saoudite, l’Irak et Oman devront faire face à des risques de déficit commercial.

Du côté des entreprises, les principaux bénéficiaires du prix bas du pétrole – outre certaines compagnies aériennes et des entreprises de biens de consommation -- sont les banques asiatiques. Cela s’explique par le fait que dans de nombreux pays Asiatiques, le faible prix du pétrole réduit un facteur considérable de coût et devrait stimuler l’économie ainsi que la consommation.

Les grands perdants de la baisse des prix du pétrole incluent, de manière évidentes les entreprises pétrolières et le secteur des biens d’équipement industriel. Les banques américaines qui sont exposées au secteur du gaz de schiste seront également touchées de manière significative. Pour la seconde moitié de l’année 2015, Wörhmann s’attend à une reprise de la consolidation au sein du secteur pétrolier.

Sur les marchés obligataires, l’attention se portera sur les émissions obligataires à haut rendement des pétrolières américaines, mais aussi sur la dette émise par les principaux producteurs de pétrole sur les marchés émergents.  Asoka Wöhrmann s’attend également à des distorsions au sein de ces classes d’actifs, distorsion également possible au niveau des états.

Sur les répercussions sur la politique monétaire internationale,  Asoka Wöhrmann déclare : « Cela donne aux banques centrales plus de marge de manoeuvre ». La FED a pu retarder l’augmentation de ses taux. La BCE a cité comme justificatif les faibles prix du pétrole, contribuant à la réduction de l’inflation, afin de continuer sa politique monétaire ultra-laxiste aussi appelée QE »
Il est encore trop tôt pour affirmer avec fermeté quelle sera la conjecture du prix du pétrole en parti à cause du manque de données. Cette situation devrait s’améliorer après le 1er trimestre et devrait mettre en lumière la réduction des investissements et la pression exercée sur les marges. 

Scénario pour Deutsche AWM : le prix du pétrole devrait graduellement revenir au prix de 65 dollars le baril à la fin de l’année 2015.

https://deutscheawm.com/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants s'attendent à un bon millésime boursier 2019 Comme soulagés par le rebond des marchés de début d'année, les gestionnaires d'actifs financiers redoublent d'ardeur dans la diffusion de commentaires de marché et de prises de position. D'où il ressort que la politique et les banques centrales mènent le bal. L'ambiance est plutôt à l'optimisme. Reflation financière La Réserve fédérale américaine a donné un nouveau coup de pouce à l'humeur du marché en annonçant son intention de freiner...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...