Connexion
/ Inscription
Mon espace

[A l'écoute des gestions] Vers une nouvelle hausse de la bourse chinoise ?

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Des fondamentaux « imbattables » ?

Si les chèvres peuvent être têtues, elles sont aussi connues pour être tenaces, déterminées et pour avoir le pied sûr. Après le nouvel an chinois, Laura Luo, Head of Hong Kong China Equities et gérante du Baring Hong Kong China Fund, estime que les investisseurs pourraient voir le marché chinois monter, les investisseurs mettant leurs modèles à jour afin de refléter l’évolution de leurs hypothèses.

Selon Barings, deux facteurs devraient plus particulièrement conduire à une revalorisation de la bourse chinoise.

- Le premier est l’application par les analystes d’un taux sans risque plus faible, reflétant la déréglementation des taux d’intérêts et les baisses de taux.
- Le second est lié à la réduction de la prime de risque sur les actions grâce au désendettement et à l’avancée des réformes.
Globalement, Barings estime que le multiple de valorisation pour les entreprises chinoises devrait être plus élevé qu’au cours actuel. Le price to book et le forward price/earnings étant très inférieurs à la moyenne historique, le potentiel de hausse parait important.

De plus, les marges bénéficiaires des sociétés chinoises pourraient également s’accroître. Elles bénéficient en effet de la baisse du pétrole et des matières premières, de la réduction des frais de financement, maintenant que les taux ont commencé à baissé (et qui pourraient encore baisser) et d’un meilleur contrôle des coûts au sein des entreprises.

Le chemin ne sera sans doute pas sans embûches mais la chèvre est apte à les franchir et, selon Barings, la bourse chinoise pourrait monter, et ce surtout si les investisseurs domestiques  continuent d’augmenter leur allocation et si les investisseurs étrangers, actuellement sous-pondérés sur la Chine, leur emboitent le pas.


Séparer le bon grain de l’ivraie

Barings répartit en trois catégories les entreprises estimées les plus attrayantes :
- Les premières, celles qui vont bénéficier de la poursuite des réformes structurelles engagées par les autorités. Ceci inclut les sociétés positionnées pour capitaliser sur les réformes financières, comme par exemple un certain nombre de services financiers non bancaires, mais aussi des sociétés impliquées dans des initiatives vertes ou encore des entreprises publiques qui se réforment. Toutes ces sociétés offrent des possibilités d’investissement intéressantes et à bon potentiel.
- Les secondes sont liées à la consommation intérieure, potentiellement bien positionnées pour capturer une part croissante des dépenses domestiques. Le recyclage est une tendance porteuse pour la consommation chinoise et, selon Laura Luo, il le sera de plus en plus. Barings privilégie la santé, le tourisme, l’éducation ainsi que des sociétés de services.

Enfin, Barings apprécie les sociétés dont le projet d’entreprise consiste à augmenter les gains de productivité, essentiellement dans les technologies de l’information et l’automatisation industrielle car elles offrent un excellent potentiel de croissance à long terme.

http://www.barings.com/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Abonnés] Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants misent… prudemment sur un retour à meilleure fortune   Plus le temps passait, plus les cours de Bourse baissaient. Les petites valeurs françaises, notamment, ont capitulé. C'est un vers de La Fontaine qui revenait à l'esprit : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » La remontée des taux directeurs américains a sonné le glas de ce qui restait de l'optimisme chez les investisseurs à l'issue d'un exercice – annus horribilis ! – déjà marqué par nombre d'inquiétudes...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...