Connexion
/ Inscription
Mon espace

[A l'écoute des gestions] Un beau matin d'hiver en Italie

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Par William de Vries, Head of Core Fixed Income chez Kempen Capital Management

Les perspectives de l'Italie sont au beau fixe. Les chiffres préliminaires du PIB publiés par ISTAT confirment à nouveau le redressement de l'économie italienne, après une période prolongée de croissance trimestrielle négative. Certes, une croissance nulle ne devrait pas être un but en soi, mais du moins indique-t-elle que le pays est sorti du creux de la vague. Cette tendance s'est également reflétée dans les statistiques de la production industrielle publiées il y a quelques jours et les indicateurs de confiance communiqués plus tôt dans le mois. De bonnes nouvelles donc, mais comme toujours celles-ci sont souvent négligées puisque les marchés obligataires semblent réagir davantage au vacarme produit par la crise grecque et le conflit ukrainien. En effet, ces deux thématiques dominent depuis peu les marchés obligataires européens, tels un brouillard épais pesant sur un paysage hivernal.

Bien que la contagion ait été limitée, le spread entre l'Italie et l'Allemagne se creuse depuis la mi-janvier. Le phénomène peut paraître étrange, car l'annonce du programme de rachats d'obligations (QE) de la BCE aurait dû contribuer au resserrement des écarts de taux. Les investisseurs obligataires devraient toujours tenter de porter leur regard au-delà du brouillard, ou des bruits du marché, car au bout du compte ils savent que les valorisations et l’écart de taux avec l’Allemagne sont déterminés par l'évolution de l'économie réelle et de la politique monétaire. C'est probablement la raison du succès de l'émission de bons du Trésor italien (BTP) qui a eu lieu jeudi dernier.

Les statistiques économiques  montrent une reprise en Italie - en ligne avec le reste de l'Europe -, qui bénéficie par ailleurs des effets de la baisse des prix de l'énergie et de la politique monétaire très accommodante. Ainsi, les investisseurs qui ont acheté des BTP à échéance mars 2030 au prix de 117,81€ ont déjà profité d'un gain de presque 1% car le rendement a baissé de  8 points de base. En fin de semaine dernière, comme lors d'un beau lever de soleil d'hiver, les marchés obligataires italiens ont démarré sur une note plus positive car le brouillard lié aux troubles en Ukraine et en Grèce semblait s’être dissipé. Les investisseurs profitent maintenant d'une meilleure visibilité, ce qui n'est apparemment pas pour leur déplaire.

http://www.kempen.nl/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
« European Sustainable Infrastructure Debt », investir dans la dette infrastructure

Lancé par NN Investment Partners (NN IP), le fonds NN (L) European Sustainable Infrastructure Debt* vient renforcer la gamme durable de NN IP et répond à la demande croissante d'investissement dans des actifs réels. La dette infrastructure est largement perçue par les investisseurs comme particulièrement attractive car elle offre des rendements convaincants, ajustés au risque, et présente par la même occasion des avantages sociaux, environnementaux et économiques, générés par les principaux...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Mark Rogers, Montanaro AM

3 questions à Mark Rogers, gérant des fonds Montanaro European Midcap Fund et back-up manager du Better World Fund Vous avez rejoint l'équipe de Montanaro il y a près de 5 ans. Quel est l'état d'esprit qui anime les équipes de gestion ? Chez Montanaro, rien n'est blanc ou noir, nous privilégions en permanence la nuance en misant sur l'innovation et la formation. Il s'agit pour nous d'une quête permanente de savoir-faire en matière de gestion. Ensuite, pour l'implémentation, c'est un...