Connexion
/ Inscription
Mon espace

Priorités et défis de la communauté mondiale de la gestion d'actifs

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Lorsqu’on demande aux participants de l’enquête publiée par Linedata, de nommer les principales priorités de leur établissement en matière de systèmes d'information en 2015, tous évoquent en tête de liste l'amélioration des systèmes existants, la gestion des données et la gestion du risque. Les professionnels financiers privilégient d’investir dans l’évolution de leur plate-forme technologique existante plutôt que de la remplacer. Cette démarche pragmatique permet de tirer parti des avancées technologiques et de nouvelles fonctionnalités tout en minimisant le coût et le risque lié au projet.


Le service client considéré comme un facteur de compétitivité majeur

Ensuite, lorsqu'on leur demande ce qui les différencie de la concurrence, de nombreux acteurs de la gestion répondent le service client. En effet, celles-ci veulent se démarquer par l'efficacité et l'expertise de leurs collaborateurs qui bâtissent des relations de confiance avec leurs clients. La croissance de la base de clientèle et sa fidélisation passent notamment par un service de qualité, en ligne combinée à une offre adaptée aux besoins du client.

Alors que 48% des participants ont cité le déploiement de la réglementation comme leur principale priorité actuelle, 40% ont affirmé que l'optimisation des modèles opérationnels constitue leur défi majeur. Les professionnels de la gestion continuent d'étudier l'imposant corpus réglementaire et cherchent à mesurer le risque qu'il présente pour leur activité. L'analyse et la mise en place des nouvelles exigences devraient ainsi se poursuivre en 2015, à mesure que l’industrie parviendra à clarifier les enjeux des nombreux textes réglementaires.

En outre, la communauté financière doit réexaminer sa stratégie et revoir ses modèles opérationnels afin de gagner en efficacité, en compétitivité, de réduire les coûts, d'améliorer le service client, et de s'adapter plus rapidement aux besoins des clients et aux conditions de marché en constante évolution.
« Alors que les acteurs du buy-side doivent composer avec une multitude de nouvelles réglementations, appliquées au fil du temps, ils sont également obligés de gérer leurs risques opérationnel et de réputation. Ils doivent faire face à ces risques sans compromettre leur compétitivité, et ce dans un environnement fortement concurrentiel » commente Mike de Verteuil, Directeur Business Développement et Membre du Directoire de Linedata.

*Linedata, éditeur de solutions globales pour les professionnels de l’asset management, de l’assurance et du crédit
www.linedata.com

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation