Connexion
/ Inscription
Mon espace
BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Marché immobilier parisien : attention au risque de blocage

Le réseau Guy Hoquet l’immobilier s’inquiète des effets des mesures en cours et à venir sur le marché immobilier parisien :

Taxations des résidences secondaires : la hausse de la taxe d’habitation de + 20% sur les résidences secondaires est un mauvais signal adressé aux propriétaires et investisseurs. Si les conséquences concrètes sont peu visibles, le message envoyé est négatif et joue sur la confiance déjà entamée des acteurs du marché.

La préemption de logement : votée fin décembre par le Conseil de Paris, cette dernière mesure concerne quelques 8 000 logements à Paris. En se basant sur les prix actuels du marché, Guy Hoquet l’Immobilier estime la facture pour la Mairie à environ 480 000€ par logement : la Mairie pourra-t-elle se permettre de préempter au prix du marché ? Cette mesure est dissuasive à la fois pour les vendeurs et les acquéreurs. Risque de baisse des prix et de blocage du marché, notamment dans le cadre de la mise en vente de nouveaux biens sur le marché.   

- Encadrement des loyers : le réseau constate que la perspective de cette mesure a déjà contribué à faire fuir les investisseurs en 2014. En 2013, ils représentaient 14% des acquéreurs dans la capitale et n’étaient plus que 11% en 2014. Autre signal de retrait du marché, les délais de ventes se ralentissent, passant de 54 jours au 4ème trimestre 2013 à 75 jours au 4ème trimestre 2014. Attention au risque de désertion des investisseurs dont les conséquences sur l’offre de logements seraient regrettables pour les locataires !  


Et le marché immobilier parisien aujourd'hui ?

Prix moyen au m² à fin 2014 : 7766 € (à fin 2014).

Baisse des prix de 0,8% en 2014 sur Paris, avec une baisse de 1,3% sur les trois derniers mois 2014. Des baisses de prix pouvant aller jusqu’à  -5% dans le 20eme par exemple.

Un marché à deux vitesses :
      * les biens sans défaut, dont les prix restent élevés, partent en une semaine
      * les biens avec défaut qui font l’objet de fortes négociations (Exemple : 33m² rue Oberkampf, un peu bruyant dans le 11eme,           affiché à la vente à 280 000€ en 2013, vendu 250 000€)

Baisse de l’activité en agences jusqu’à 10% sur certains secteurs.

www.guyhoquet-immobilier.com

 

Lire la suite...


Articles en relation