Connexion
/ Inscription
Mon espace

Poursuite de la croissance des services de cloud public malgré les risques de sécurité

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Les clouds publics adoptés principalement pour le travail d'équipe et la collaboration dans les PME

Un récent sondage mené par Techconsult à la demande de Barracuda Networks, met en évidence les zones géographiques et les marchés dans lesquels les services de cloud public sont le plus largement utilisés par les entreprises.

Principaux enseignements de ce sondage

26% des participants ont déclaré ne pas utiliser le cloud public. Les différences entre les marchés sont considérables :

- Le scepticisme est plus important en Autriche et en Suisse, où respectivement 54% et 51% déclarent ne pas encore utiliser de cloud public.
- En France, le cloud public est mieux accepté, puisque « seulement » 23% des sondés ne l'utilisent pas. En comparaison, le niveau de rejet est largement inférieur en Espagne (10%) et au Royaume-Uni (15%).


Les services commerciaux ont leur mot à dire, mais c'est le service informatique qui prend les décisions
 :

Le service informatique décide à 54% de l'utilisation de services cloud public dans la plupart des entreprises et les responsables des services commerciaux à 30%. Seuls 21% considèrent que les départements achètent des services cloud par eux-mêmes sans coordination avec le service informatique.


Réductions de coûts vs doutes sur la sécurité
 : les points de vue sur le cloud public sont influencés par plusieurs facteurs.
- 58% considèrent que le cloud public permet des économies en termes de coûts,
- 40% qu'il améliore la souplesse et l'évolutivité.
- En France spécifiquement, l'un des atouts principal du cloud public est l'amélioration de la compétitivité à 37,4%.
- Mais 51% pensent que la sécurité reste une préoccupation essentielle avec les déploiements de cloud public, 39% que ces déploiements posent des problèmes de conformité et 35% ne veulent pas abandonner leur contrôle.


Les doutes concernant la sécurité imprègnent les déploiements de cloud public et les déploiements sur site
 :
- 66% ne considèrent pas que les informations professionnelles sont plus en sécurité dans l'infrastructure de leur entreprise.
- 27% conviennent que des services secrets pourraient obtenir accès aux données du cloud public sans qu'ils s'en aperçoivent, tandis que
- 22% considèrent que des services secrets pourraient accéder aux données des propres serveurs d'une entreprise sans être remarqués. 

Collaboration dans le cloud :
- échange/émission de données : 38 %,
- messagerie : 34%,
- stockage : 34%,
sont les domaines dans lesquels les participants souhaitent le plus souvent utiliser les services de cloud public, alors que
- 24% utilisent ou prévoient d'utiliser le cloud pour la sécurité.

La sécurité, un impératif :
- 57% prévoient de mettre en œuvre une sécurité réseau supplémentaire,
- 53% une sécurité supplémentaire pour les applications, et
- 18% ne prévoient aucune mesure de sécurité supplémentaire.

Commentaire de Wieland Alge, VP et Directeur général EMEA chez Barracuda, « Les risques du cloud public sont perçus de façon très différente dans les divers pays d'Europe, mais de nombreuses entreprises prévoient de réduire les risques grâce à la mise en œuvre de mesures de sécurité informatique supplémentaires. Les services de cloud public comme Microsoft Azure ou Amazon AWS sont inclus dans le pack de solution de beaucoup de services informatiques. »

Résultats complets : https://www.copy.com/s/Z9KZUenk20vqiJ68/141208_BN_WP_Public%20Cloud_UK.pdf

Représentation graphique : https://www.copy.com/s/eoynv2481Jbf2ovK/Infographic_Public_cloud_europe_UK.pdf

 

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation