Connexion
/ Inscription
Mon espace

Immobilier d’entreprise, les investisseurs se tournent vers la Suède, l’Allemagne et la Finlande.

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Selon une étude publiée par Aviva Investors, les investisseurs en l’immobilier d’entreprise doivent se tourner du côté de la Suède, de l’Allemagne et de la Finlande pour trouver les meilleurs couples rendement/risque sur les cinq prochaines années.

En revanche, les investisseurs présents sur les marchés de l’immobilier en Europe du Sud, et particulièrement en Espagne, sont confrontés à des risques élevés et des perspectives de rendement inférieures aux autres pays européens. Ces résultats font partie de l’analyse de notation des risques effectuée par Aviva Investors dans le cadre de son étude MaP (Macro and Property), dont les principales conclusions sont les suivantes :

La Finlande est devenue le marché immobilier le moins risqué en Europe pour les investisseurs d’un point de vue macroéconomique et prend la place de la Suède,

­ Au niveau sectoriel, l’immobilier de bureaux en Finlande semble être le marché le plus intéressant, suivi par l’immobilier industriel et commercial suédois et l’immobilier industriel allemand, également attrayants en termes relatifs.

Le Royaume-Uni est le second marché immobilier le moins risqué en Europe ; les plus élevés sont en Irlande, Hongrie et Espagne.

 « A travers toute l’Europe, les marchés immobiliers d’entreprise sont confrontés à des risques extrêmement élevés, sur fond de crise de la dette européenne. Nous anticipons une croissance négative du capital sur de nombreux marchés pour les deux années à venir, qui impactera le rendement total des investisseurs. Néanmoins, pour les investisseurs prenant des décisions d’allocation stratégiques, certains marchés européens offrent un potentiel solide à moyen-long terme. Parmi ceux-ci, notre analyse indique que les marchés industriels, proposant des rendements plusélevés, et dans des pays comme l’Allemagne ou l’Europe  Nordique, méritent d’être examinés attentivement », commente Chris Urwin, Directeur de la Recherche Monde auprès d’Aviva Investors.

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier de luxe : clignotants au vert-dollar chez les « gilets gold »

Loin des préoccupations du Grand débat national, les millionnaires et milliardaires internationaux continuent de prospérer et d'acquérir de l'immobilier. Focus sur cette population peu nombreuse mais très active. Toujours plus riches, toujours plus nombreux : ça va bien pour les High Net Worth Individuals (HNWI, plus de 3 millions de dollars de patrimoine, soit 2,6 millions d'euros) et encore mieux pour les Ultra-HNWI (plus de 30 millions de dollars de patrimoine). Le nombre de ces derniers,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Les taux bas se maintiennent

La météo des taux de Cafpi  Comme pressenti, les taux de crédit immobilier restent bas en ce début d'année : en janvier les taux effectivement pratiqués ont été de 0,84% sur 10 ans, 1,09% sur 15 ans, 1,29% sur 20 ans et 1,50% sur 25 ans. « Le maintien des taux à ce bas niveau permet à l'activité de se maintenir en janvier. On assiste d'ailleurs à une situation exceptionnelle avec des taux qui se maintiennent au niveau de l'inflation. Cette situation devrait perdurer dans les mois à venir »,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Explosion des encours de crédits immobiliers : merci les taux bas !

Selon la Banque de France, l'encours de crédits immobiliers avait atteint 1 003 Mds€ à fin novembre 2018. Un chiffre jamais atteint auparavant et qui représente l'équivalent de la moitié de la dette de l'État. Ce chiffre record s'explique bien évidemment par les taux de crédits immobiliers très bas qui poussent toujours les emprunteurs à emprunter massivement et ce, même malgré l'augmentation des prix de l'immobilier. « Aujourd'hui le crédit immobilier reste le seul outil de captation de...